Le baquet Toro Rosso tend les bras à Kvyat

Daniil Kvyat se rapproche un peu plus d'un baquet Toro Rosso pour 2019, certaines sources laissant entendre qu'un accord aurait déjà été trouvé.

Le baquet Toro Rosso tend les bras à Kvyat
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso, Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso, sur la scène F1
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Ferrari
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso

Suite au départ de Daniel Ricciardo chez Renault, et à son remplacement par Pierre Gasly chez Red Bull, le giron autrichien se retrouve en manque de solutions pour garnir les rangs de l'équipe Toro Rosso.

Plusieurs options ont été envisagées, notamment celle menant à Lando Norris chez McLaren, mais dans ce cas comme dans d'autres, Red Bull se trouve confronté à des contrats déjà existants avec d'autres équipes et difficiles à rompre.

Pour le moment, la situation profite à Brendon Hartley, qui pourrait conserver une place qui semblait pourtant fragile avant la trêve estivale. Car avant de penser à un éventuel remplacement du Néo-Zélandais, dont les résultats peinent à convaincre, Red Bull doit s'assurer de placer un pilote dans l'autre baquet de l'écurie de Faenza.

Voir aussi :

La carrière de Daniil Kvyat dans le clan Red Bull a été agitée depuis 2014, avec des débuts chez Toro Rosso, un passage manqué chez Red Bull puis un retour dans l'écurie "B" qui s'est soldé par son éviction définitive avant la fin de saison dernière. Le Russe a même rompu tous ses liens contractuels avec la firme au taureau pour rejoindre l'hiver dernier Ferrari en qualité de pilote de développement.

Néanmoins, Red Bull veut croire que le pilote de 24 ans a pu apprendre de ses expériences difficiles, et qu'il est en mesure de revenir en Formule 1 avec un nouvel état d'esprit. Consultant spécial de Red Bull, Helmut Marko ne veut pas confirmer son statut de favori mais appuie toutefois un scénario allant dans ce sens.

"Je dirais qu'il est plus mature, mais nous ne sommes pas dans la précipitation avec Toro Rosso", tempère l'Autrichien auprès de Motorsport.com. "Nous réglerons nos problèmes de pilotes. Nous avons une grosse liste de noms, et nous verrons."

Red Bull aurait également discuté avec Ferrari pour s'enquérir de la situation d'Antonio Giovinazzi, mais le pilote italien ne serait visiblement pas disponible. Il est considéré comme le candidat naturel à la succession de Charles Leclerc chez Sauber, en cas de départ du Monégasque chez Ferrari, où il remplacerait Kimi Räikkönen. "Je pense que Giovinazzi ira ailleurs [que chez Toro Rosso]", assure Helmut Marko.

Propos recueillis par Adam Cooper 

partages
commentaires
Leclerc de nouveau proche du baquet Ferrari
Article précédent

Leclerc de nouveau proche du baquet Ferrari

Article suivant

Officiel - Vandoorne va quitter McLaren

Officiel - Vandoorne va quitter McLaren
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021