Kvyat et Toro Rosso "pas loin" d'une simulation de course

Les progrès de Toro Rosso, bien que tardifs, sont significatifs durant cette deuxième semaine d'essais hivernaux à Barcelone. Carlos Sainz tentera de les confirmer vendredi, lors de l'ultime journée de roulage.

Kvyat et Toro Rosso "pas loin" d'une simulation de course
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Charger le lecteur audio

Pour sa dernière journée d'essais avant Melbourne, Daniil Kvyat espérait boucler sa première simulation de course avec la STR12. Le pari a presque été tenu mais cette simulation n'était "pas complète", a confié le Russe. "Mais ce n'était pas loin", ajoute-t-il avant de revenir sur les petits pépins qui ont émaillé la journée de l'écurie italienne.

"Il y a eu quelques soucis mineurs, rien d'assez gros pour s'en inquiéter", évoque-t-il. "Juste quelques petits arrêts durant la journée, mais on a réussi à s'en sortir, donc ce n'était pas si mal au final, mais bien sûr, nous devons régler ces petits soucis qui nous coûtent du temps et de la performance. Et je pense que, si on s'en sort, on peut être à une assez bonne place."

Enfin du plaisir au volant

En dépit d'essais hivernaux qui n'ont pas été de tout repos, Kvyat se félicite d'avoir enfin pu prendre du plaisir au volant, bouclant près d'une centaine de tours pour continuer à apprivoiser une monoplace qui reste prometteuse.

"Je dirais que c'est le premier jour dont je peux dire qu'il y avait du plaisir, car on a réussi à aligner quelques tours cruciaux dans la perspective de la préparation de Melbourne, donc c'est bien", souligne-t-il. "Et oui, de bons tours, intéressants. On a fait quelques tours en simulation de course, un peu plus de runs en performances, et nous avons fait ce travail que nous aurions dû faire beaucoup plus tôt pour être honnête, mais au moins nous avons réussi à le faire aujourd'hui, car si on ne l'avait pas fait avant Melbourne, je dirais que nous ne sommes pas prêts. Mais comme on a réussi à le faire aujourd'hui, je dirais que nous sommes en condition de lutter." 

"J'aurais aimé que ce soit le dernier jour du premier test aujourd'hui, mais on en a déjà terminé. Nous avons probablement juste commencé à avoir un bon rythme, néanmoins personne, je pense, n'a eu de tests parfaits, donc nous avons assez d'infos."

Outre la fiabilité générale qui permet à Toro Rosso de bénéficier du temps de piste nécessaire cette semaine, l'ancien pilote Red Bull note également les progrès de la voiture en termes de comportement et de performance. 

"Je dirais ça, oui. Nous progressons", assure-t-il. "Chaque tour est très important pour nous, aujourd'hui nous avons réussi à en faire pas mal... Que puis-je dire, on a eu un nombre de tours correct aujourd'hui, des tours importants pour moi et pour l'équipe, et ça semblait assez bon pour nous, pour l'instant nous sommes sur le bon chemin."

Casquette Scuderia Toro Rosso 2016
Casquette Scuderia Toro Rosso, sur Motorstore.com
partages
commentaires
Ricciardo - Ferrari est "assez proche du rythme de Mercedes"
Article précédent

Ricciardo - Ferrari est "assez proche du rythme de Mercedes"

Article suivant

Ocon, un top 3 qui promet

Ocon, un top 3 qui promet
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021