Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
39 jours

Kvyat victime d'un "problème opérationnel" en Q2

partages
commentaires
Kvyat victime d'un "problème opérationnel" en Q2
Par :
31 mars 2019 à 13:00

Les qualifications ne se sont pas passées comme prévu pour Daniil Kvyat au Grand Prix de Bahreïn, et il se pourrait bien que le pilote Toro Rosso ait été victime d'une bévue de son équipe.

Un temps dans la zone rouge en Q1, Daniil Kvyat est parvenu à se sauver avec le 12e chrono dans la première phase des qualifications, mais la deuxième ne s'est pas avérée réussie, loin de là. Kvyat a d'abord signé le 13e temps en pneus usés, et contre toute attente, n'a pas fait d'autre tour chronométré par la suite, chutant logiquement à la 15e et dernière place de la Q2.

"Il y a eu un problème opérationnel", a déclaré un Kvyat peu loquace auprès des journalistes quant au fait qu'il n'a pas poursuivi son second run en Q2. Lorsqu'il lui a été demandé s'il s'agissait d'un problème sur sa STR14, le Russe a rétorqué : "C'est sûr, ça ne venait pas de moi."

Kvyat était effectivement parti pour un second run avant de se rendre compte qu'il était à nouveau en pneus usés, et les conversations radio avec le muret des stands Toro Rosso révèlent sa surprise.

"Pourquoi est-ce que j'ai des pneus usés", s'est interrogé Kvyat en sortant des stands. L'ingénieur de course Mattia Spini a répondu à son pilote quelques instants plus tard avant de lui demander de rentrer au stand et d'admettre qu'il ne restait plus assez de temps pour mettre des pneus neufs. "Mais qu'est-ce qui s'est passé, les gars ?" a lâché un Kvyat dépité et perplexe alors que sa voiture était rentrée au garage.

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14
Daniil Kvyat, Toro Rosso

Albon répond présent

S'il a manifestement reçu un coup de pouce bien involontaire de son équipe, Alexander Albon peut néanmoins se féliciter d'avoir battu son expérimenté coéquipier pour la deuxième fois en autant de séances qualificatives – d'autant que la Q3 ne lui a échappé que de 0"042.

"Je suis content des performances, et nous aurions dû passer en Q3, mais je suis sorti large du dernier virage", regrette l'Anglo-Thaïlandais. "Je n'y ai pas perdu autant de temps que je ne le pensais, mais il ne manquait que trois ou quatre dixièmes par rapport à Kimi [Räikkönen]. C'est dommage."

Lire aussi :

Albon en a profité pour féliciter son ancien coéquipier et rival pour le titre GP3, Charles Leclerc, qui vient de signer sa première pole position en Formule 1.

"Il a toujours été capable de faire ces tours dont on se demande d'où ils sortent, et celui-là en fait partie !" s'exclame Albon. "C'est vraiment cool et je suis très content pour lui. C'est cool car ça montre à quel point cette génération est compétitive. Et Charles se bat avec Seb [Vettel] très tôt dans la saison, je pensais que ça pourrait lui prendre plus longtemps."

"Je m'entends vraiment bien avec Charles, et même en GP3, il était clair qu'il était extrêmement rapide. Me battre avec lui en 2016 a donné un coup de fouet à ma confiance et m'a beaucoup aidé. C'est cool de voir où il est désormais."

Avec Oleg Karpov

Charles Leclerc, Ferrari SF90, devant Alexander Albon, Toro Rosso STR14
Charles Leclerc, Ferrari, et Alexander Albon, Scuderia Toro Rosso

Article suivant
Quatre candidats pour fournir les boîtes de vitesses uniques en 2021

Article précédent

Quatre candidats pour fournir les boîtes de vitesses uniques en 2021

Article suivant

Alonso dans la McLaren : L'équipe y a "plus d'intérêt que moi"

Alonso dans la McLaren : L'équipe y a "plus d'intérêt que moi"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Pilotes Daniil Kvyat Boutique , Alexander Albon
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Benjamin Vinel