L’entourage de Schumacher : Willi Weber (1/4)

A l’occasion du départ en retraite de Michael Schumacher, ToileF1 vous propose un dossier sur les hommes de l’entourage du septuple Champion du Monde qui lui ont permis de construire le plus grand palmarès de l’Histoire de la Formule 1

A l’occasion du départ en retraite de Michael Schumacher, ToileF1 vous propose un dossier sur les hommes de l’entourage du septuple Champion du Monde qui lui ont permis de construire le plus grand palmarès de l’Histoire de la Formule 1. Aujourd’hui, retour sur la vieille relation entre l’Allemand et Willi Weber, son manager de la première heure.

Ancien pilote amateur, Weber a fait fortune dans la restauration et l’hôtellerie. Depuis 1983, il est le copropriétaire de Weber Trella Stuttgart, une écurie du championnat allemand de Formule 3, et a pris l’habitude de toujours garder un œil sur les talents des catégories inférieures. C’est ainsi qu’à l’automne 1988, il offre un test au jeune Michael Schumacher, fraichement titré en Formule König. Les temps de ce dernier sont au-delà des espérances de Weber, si bien qu’il l’engage pour la saison suivante.

En 1989, Schumacher termine deuxième du championnat avec trois succès, ex-aequo avec son compatriote Heinz-Harald Frentzen, le titre revenant à l’Autrichien Karl Wendlinger. L’année suivante, alors qu’il remporte cinq victoires et est sacré champion, il se fait connaître des observateurs en s’imposant au Grand Prix de F3 de Macao après un duel acharné contre un certain Mika Häkkinen.

La suite, tout le monde la connait : l’ascension en Formule 1, les premiers succès, l’arrivée chez Ferrari, la domination sans partage du début des années 2000… Tout au long de sa première carrière, et ce jusqu’en 2009, Weber négocie les juteux contrats de Schumacher en prenant soin de s’en garder une généreuse part. Les deux hommes ont en outre révolutionné le merchandising en Formule 1, puisque Schumacher est le premier pilote à avoir eu parfums, lignes de vêtements et figurines à son effigie. Weber allait tellement loin dans cette démarche que, quelques minutes après chaque titre de Schumacher, il lançait une production massive de casquettes célébrant le sacre de son poulain.

En plus de Michael Schumacher, Willi Weber a géré les carrières de son frère cadet Ralf, du pilote de DTM et d’endurance Timo Scheider, et plus récemment de l’espoir allemand Nico Hülkenberg. Ainsi, il aurait amassé plus de 150 millions d’euros tout au long de son parcours de manager de pilotes.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Heinz-Harald Frentzen , Mika Hakkinen , Karl Wendlinger , Timo Scheider , Nico Hülkenberg
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités