L’Histoire des Grands Prix aux États-Unis (2/5)

Après le récit du spectaculaire Grand Prix des États-Unis 1959, ToileF1 vous emmène aujourd’hui douze ans plus tard, en 1971, sur le célèbre tracé de Watkins Glen

L’Histoire des Grands Prix aux États-Unis (2/5)

Après le récit du spectaculaire Grand Prix des États-Unis 1959, ToileF1 vous emmène aujourd’hui douze ans plus tard, en 1971, sur le célèbre tracé de Watkins Glen.

Chaque automne depuis 1961, les montées en régime stridentes des Formules 1 troublent la quiétude du paisible village de Watkins Glen, dans l’État de New York. Le 3 octobre 1971, ce Grand Prix à la campagne n’a plus d’intérêt pour le championnat, puisque Jackie Stewart est devenu double Champion du Monde en août, sur l’Österreichring. Bien qu’il soit déjà titré, l’Écossais a tout de même signé la pole position, la veille, au volant de sa performante Tyrrell-Ford 003.

Le départ est donné, et comme chacun s’y attend Stewart construit un écart avec ses concurrents dès les premières boucles. Derrière, le peloton mené par François Cevert, le coéquipier de Stewart, ne parvient pas à suivre le rythme effréné du Britannique. Mais la fête est de courte durée pour Stewart : ses pneumatiques supportent mal les contraintes infligées par son pilotage, et Cevert ne tarde pas à refaire son retard. Au quatorzième tour, la jonction est faite, et le jeune Français déborde aussitôt son illustre équipier.

A la mi-course, c’est au tour de Cevert de connaître des difficultés avec ses pneumatiques. Jacky Ickx, alors second, en profite et revient à moins de trois secondes du leader, mais quelques tours de piste plus tard, l’alternateur de sa Ferrari le trahit. Cette casse endommage également la boîte de vitesse du Belge, qui répand alors de l’huile sur la piste. Denis Hulme puis Cevert en font tour à tour les frais, heurtant tous deux le rail de sécurité. Le Néo-Zélandais y laisse sa suspension et ses espoirs de podium, tandis que le Français repart miraculeusement, avec désormais près de trente secondes de marge sur son nouveau poursuivant, le Suisse Jo Siffert, sur BRM.

La fin de course est plus calme pour le Français qui passe sous le drapeau à damier avec quarante secondes d’avance sur Siffert, qui de son côté a lutté pour conserver sa place de second face à la March-Ford du Suédois Ronnie Peterson. Celui que l’on surnomme Le Prince remporte là son premier et unique succès en Formule 1, sur le circuit qui allait lui coûter la vie, deux ans plus tard, lors des essais qualificatifs du même Grand Prix. Siffert et Peterson n’auront pas un destin plus heureux, le Suisse se tuant trois semaines plus tard à Brands Hatch, lors d’une course hors championnat, alors que le Suédois perdait la vie en 1978, des suites de ses blessures du Grand Prix d’Italie.

Bien qu’il n’ait remporté qu’un seul Grand Prix dans sa courte carrière, François Cevert était très admiré par le public français. Cette popularité était due à ses prouesses en Formule 1, mais aussi aux 24 Heures du Mans, au volant des glorieuses Matra-Simca MS670. Il ne s’imposa cependant jamais lors de la Classique Mancelle.

partages
commentaires
L'Histoire des Grands Prix aux États-Unis (1/5)

Article précédent

L'Histoire des Grands Prix aux États-Unis (1/5)

Article suivant

Whitmarsh : Hamilton regrettera sa décision

Whitmarsh : Hamilton regrettera sa décision
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021