L'accident de Charles Pic lui a peu coûté

Ce matin, à la fin de la première séance d'essais libres, les conditions étaient très difficiles à cause de la pluie, si bien que Charles Pic est allé percuter le mur de pneus avec sa Caterham

Ce matin, à la fin de la première séance d'essais libres, les conditions étaient très difficiles à cause de la pluie, si bien que Charles Pic est allé percuter le mur de pneus avec sa Caterham. Plus de peur que de mal pour le Français : il n'a perdu que trois minutes de roulage et n'a endommagé qu'un aileron avant qui était de toute façon destiné à être changé à la fin des EL1. Rien à déplorer, donc, si ce n'est le manque de roulage inhérent à la pluie, mais qui concerne toutes les équipes. “Avec les prévisions, nous savions d'avance que les EL1 allaient être touchés par la météo, mais ça en a fait une séance complètement inutile”, regrette le pilote Caterham. “Le tour d'installation était ok, mais après, nous avons attendu à peu près les dix dernières minutes de la séance, à un moment où il y avait pas mal d'autres voitures en piste, et malheureusement, je suis sorti au dernier virage”. “Évidemment, nous n'avons pas perdu beaucoup de temps par rapport aux autres voitures comme tout le monde était resté aux stands, et quand nous avons récupéré la voiture, nous avons tout vérifié et tout allait bien, donc cela n'a pas eu d'impact sur nos préparatifs pour les EL2”. Cette deuxième séance s'est déroulée sur une piste sèche, mais piégeuse. Pic a signé le 20e chrono, relégué à trois dixièmes de la Marussia et Bianchi, et à moins d'un dixième de son coéquipier. “Les EL2 étaient secs, mais toujours plus froids que ce qui semble être prévu pour samedi ou dimanche, mais nous avons fait un bon nombre de tours et nous avons beaucoup de travail pour ce soir. Nous avons trouvé un équilibre qui me convient et le niveau d'adhérence est bon dès le tour de sortie des stands ; nous devons travailler sur la traction à basse vitesse car nous avons quelques lacunes dans ce domaine, mais les niveaux de dégradation semblent gérables, surtout en pneus prime, donc dans l'ensemble, je pense que nous sommes en bonne forme ici”, conclut le natif de Montélimar.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Charles Pic
Type d'article Actualités