L'animosité de Frijns envers Red Bull, "un gros mensonge"

partages
commentaires
L'animosité de Frijns envers Red Bull,
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
16 déc. 2015 à 15:30

"Ils vous traitent comme un chien." Voilà la citation attribuée à Robin Frijns au sujet de Red Bull par le quotidien néerlandais De Telegraaf, en novembre 2012.

Robin Frijns, Pilote d'essais Red Bull Racing
Robin Frijns , Caterham F1 Team
Robin Frijns, Caterham F1
Robin Frijns, Caterham F1
Robin Frijns, Pilote d'essais Red Bull Racing
Robin Frijns
Robin Frijns, Amlin Andretti
Robin Frijns, Sauber
Robin Frijns, Pilote d'essais Red Bull Racing

Frijns venait d'effectuer des essais avec Red Bull, obtenus grâce à son titre controversé en Formule Renault 3.5. Deux pilotes soutenus par Red Bull avaient perdu leur place chez Toro Rosso douze mois plus tôt, Jaime Alguersuari et Sébastien Buemi, pour laisser la place aux nouveaux talents.

Aujourd'hui, Frijns se rebelle, car ces propos ont été relayés par les médias du monde entier, donnant une image assez ingrate du Néerlandais, qui affirme justement ne jamais avoir prononcé ces mots, qui auraient donc été inventés par un certain journaliste néerlandais à qui Frijns avait accordé un entretien.

"Nous discutions et il m'a demandé plusieurs choses, notamment pourquoi je n'ai jamais rejoint le programme Ferrari, McLaren ou Red Bull," relate l'actuel pilote de Formule E sur le site officiel de la discipline. "Personne n'est venu me voir pour me dire 'veux-tu courir pour nous?'. L'opportunité ne s'est jamais présentée, pour une raison que j'ignore, je ne sais pas."

"Quand il a demandé pourquoi je n'avais jamais rejoint Red Bull, j'ai répondu que d'abord, je n'en avais jamais eu l'opportunité, et ensuite, parce que je sais comment ça se passe chez Red Bull, j'ai vu que chaque fois qu'un pilote arrive, il se fait virer six mois ou un an plus tard. Cela apporte beaucoup de pression. Je ne suis pas sûr que ce soit la bonne pression."

Des années plus tard, le même refrain

Non seulement Frijns n'aurait jamais refusé de rejoindre le programme Red Bull comme cela fut alors mentionné, mais il semble donc qu'il ne l'ait jamais critiqué. Le Néerlandais s'indigne du traitement qui lui a été réservé.

"Je n'ai jamais prononcé ces mots, du genre 'Red Bull vous traite comme un chien', parce que je n'en savais rien," insiste-t-il. "C'était un grand bazar et j'étais très en colère contre cette personne qui n'a jamais daigné me rappeler."

Cela a-t-il affecté sa carrière? "Je ne sais pas. On ne sait jamais si ça se serait passé autrement. Mais le pire, ce qui m'a frustré, c'est que je ne l'ai pas dit. Tout le monde le croit parce que c'était dans un journal. Quatre ans plus tard, les gens continuent à me demander 'Tu as vraiment dit ça?'. Et à chaque fois, je réponds 'Non, je ne l'ai jamais dit'. Je n'ai jamais utilisé ces mots-là de toute ma vie."

"Donc c'était un gros bazar, je ne pense pas avoir été bien traité, c'était un gros mensonge, mais le monde de la Formule 1 est parfois ainsi."

Champion de Formule BMW Europe en 2010, d'Eurocup FR2.0 en 2011 et de Formule Renault 3.5 en 2012, Robin Frijns était l'un des plus grands espoirs de ces dernières années en formules de promotion, mais n'est jamais parvenu à accéder à la Formule 1, faute de budget, malgré des postes de pilote essayeur chez Sauber et Caterham.

Frijns court désormais en Formule E chez Amlin Andretti, et est monté sur le podium à Putrajaya le mois dernier.

Prochain article Formule 1
Colin Chapman, une vie courte mais intense

Article précédent

Colin Chapman, une vie courte mais intense

Article suivant

Photos - Quand Jaguar s'est aventuré en F1

Photos - Quand Jaguar s'est aventuré en F1

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Robin Frijns
Équipes Red Bull Racing , Andretti Autosport
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités