L'Australie veut maintenir son GP après 2015

Le contrat actuel d’organisation du Grand Prix d’Australie prend fin après l’évènement de la saison 2015

Le contrat actuel d’organisation du Grand Prix d’Australie prend fin après l’évènement de la saison 2015. Pour les organisateurs de l’épreuve de Melbourne, l’heure est déjà au travail sur le renouvellement de l’accord avec la FOM de Bernie Ecclestone pour continuer à héberger ce qui est traditionnellement l’un des rendez-vous les plus attendus des fans de Formule 1.

En raison de son atmosphère particulière, de son caractère semi-urbain et du symbole d’entame de saison qu’il représente, le GP d’Australie est devenu une manche incontournable du championnat du monde. La mise en place de la politique autour de l’évènement se doit cependant d’être fortement anticipée, l’épreuve sportive étant en effet essentiellement soutenue par un budget alloué par le Gouvernement Local ; autrement dit, par des impôts auprès de la population locale.

Les organisateurs du GP de Melbourne se félicitent de la dernière épreuve, ayant coûté moins cher en termes d’organisation, tout en générant également pus de revenus qu’habituellement. De quoi influer de l’optimiste au moment de convaincre pour une nouvelle levée de fonds publics. Les discussions concernant l’avenir du GP d’Australie ont débuté le weekend dernier, une délégation de Melbourne rencontrant Bernie Ecclestone à Singapour.

Nous avons travaillé avec eux pendant 18 ans et il y a un fort désir des deux parties de poursuivre”, a déclaré le représentant de l’évènement à Autosport. Pour autant, Melbourne se doit de s’assurer d’une même date en ouverture de saison, à la mi-mars, en raison des nombreux autres évènements touristiques majeurs faisant vivre la ville à cette période. La place étant convoitée, il convient dès lors d’entamer tôt les discussions !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités