L'avenir de la F1 n'est plus en Europe, les chiffres parlent

Selon un rapport du journal "The Daily Telegraph", une chute brutale des profits a poussé la Formule Un à s'expatrier en dehors de l'Europe et des Etats-Unis

Selon un rapport du journal "The Daily Telegraph", une chute brutale des profits a poussé la Formule Un à s'expatrier en dehors de l'Europe et des Etats-Unis.

Ce même journal britannique révèle que les bénéfices réalisés cette saison sur les circuits sont passés de $306,7m à tout juste $6m, puisque les droits commerciaux ont été repris par CVC en 2005.

Cette chute impressionnante a eu un impact sur la F1, et c'est les Grands Prix européens ainsi que Indianapolis qui sont les premiers à en payer les conséquences. Le Grand Prix des USA ne figure même plus dans le calendrier 2008, Plusieurs circuits européens ne se disputent qu'une année sur deux, d'autres ont tout simplement disparus, ou vont disparaître.

Bernie Ecclestone, patron du FOM, cherche de plus en plus à faire disputer les courses au Moyen-Orient et en Asie, car les gouvernements peuvent se permettre de payer davantage pour faire venir la Formule Un chez eux.

Assurément, l'Inde, Abu Dhabi et Singapour sont des Grands Prix d'avenir alors que Silverstone, Magny-Cours ou Indianapolis sont destinés à laisser leur place...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités