L'avenir du Brésil en F1 (4/4)

Là où Di Grassi se différencie de Grosjean ou Heidfeld, passés avant lui chez Pirelli, c’est que le Brésilien a décidé de repartir pour une saison en 2012, cette fois avec Jaime Alguersuari à ses côtés

Là où Di Grassi se différencie de Grosjean ou Heidfeld, passés avant lui chez Pirelli, c’est que le Brésilien a décidé de repartir pour une saison en 2012, cette fois avec Jaime Alguersuari à ses côtés. Des offres sérieuses étaient pourtant arrivées de plusieurs côtés, la plus intéressante étant celle d’un volant d’endurance avec la Peugeot 908…mais le constructeur français s’est retiré brutalement durant l’intersaison. Lucas n’espère cependant pas forcément récupérer un volant F1 à tout prix si l’occasion ne se présente pas la saison prochaine. D’autres portes lui sont ouvertes, et le jeune homme jouit d’une belle réputation dans le milieu.

Luis Razia est peut-être encore plus que Di Grassi l’un des talents brésiliens à surveiller. Le vainqueur de la première manche du GP2 2012 est un pilote déjà expérimenté, connaissant bien l’antichambre de la F1. Il semble disposer cette saison du package pouvant lui permettre de se mettre en valeur sur toute la durée de la saison, et d’être en tête de liste l’an prochain de nombreuses équipes F1 qui chercheront du sang neuf (et des liquidités sud-américaines). Le garçon est déjà connu du monde de la F1, ayant sécurisé un baquet d’essayeur chez Lotus le vendredi des essais d’Interlagos d’an dernier.

Ceux qui s’intéressent aux formules de promotion n’auront pas manqué de constater la montée en puissance de Felipe Nasr. Le plus jeune et peut-être le plus à même de progresser de façon importante dans le futur de notre liste de jeunes talents brésiliens a remporté le championnat F3 Britannique l’an dernier. Oui, on parle de ce même championnat qu’avait emballé avec aisance Jean-Eric Vergne en 2010, avant de faire main basse sur des victoires en Formule Renault 3.5 et d’être promu en F1, sans passer par le GP2. Une trajectoire que Nasr souhaite lui aussi poursuivre, tout en gardant à l’esprit que d’autres Brésiliens ont inscrit leur nom au palmarès F3 British avant lui [(Mario Haberfeld (1998), Antônio Pizzonia (2000), Nelson Piquet Jr (2004)], sans pour autant exploser en F1 par la suite.

Alors, qui sera le prochain vainqueur de Grand Prix Brésilien ?

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Antonio Pizzonia , Mario Haberfeld , Nelson Piquet , Jaime Alguersuari , Felipe Nasr , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités