L'avenir du GP d'Allemagne dans la balance

partages
commentaires
L'avenir du GP d'Allemagne dans la balance
5 mars 2014 à 11:33

Un quadruple Champion du Monde et plusieurs autres pilotes, ainsi qu’une équipe favorite pour les titres mondiaux 2014 (et par ailleurs motoriste en forme) n’y font rien : l’Allemagne a encore des difficultés à sauver son Grand Prix national

Un quadruple Champion du Monde et plusieurs autres pilotes, ainsi qu’une équipe favorite pour les titres mondiaux 2014 (et par ailleurs motoriste en forme) n’y font rien : l’Allemagne a encore des difficultés à sauver son Grand Prix national.

Pourtant, Bernie Ecclestone a bien essayé de se faire le "sauveur" de l’évènement sur le long terme, en offrant 50 millions de dollars pour acquérir le Nürburgring. Une proposition néanmoins refusée par les actuels propriétaires, dont les dettes sont importantes, explique le journal CityAM.

Il faut dire que l’offre du Grand Argentier de la F1 est des plus serrées : les promoteurs du circuit, qui accueille la F1 en alternance avec Hockenheim, ont en effet dû emprunter pas moins de 370 millions de dollars en 2009 pour permettre au Grand Prix d’Allemagne de continuer à vivre sur leur circuit. Cet argent est passé dans un investissement sur un projet de développement d’un centre commercial près du circuit, entouré d’un complexe comprenant attractions et hébergement hôtelier. Mais les difficultés des porteurs du projet à rembourser la dette ont poussé Ecclestone à tenter une entrée en jeu plus active.

« Le Grand Prix d’Allemagne est en danger car ils n’ont pas d’argent », explique tout simplement Ecclestone. « Il est en danger car il a été habitué à être soutenu par le conseil [subventions locales, ndlr], mais maintenant, la Commission Européenne a dit que l’on ne peut pas utiliser ce genre d’argent pour ce genre de choses. Le Nürburgring a coûté 370 millions de dollars à construire et je leur ai offert 50 millions. C’est un bon investissement : il y a des équipements gigantesques, de bons hôtels, beaucoup de bâtiments et la piste ».

Ce mercredi marque une journée importante dans l’histoire du Grand Prix d’Allemagne. Après avoir refusé l’offre de Bernie Ecclestone, les propriétaires du Nürburgring se retrouvent aujourd’hui pour évaluer les autres offres présentes sur la table. On retrouve parmi elles celle d’un groupe américain ainsi que d’une compagnie automobile allemande, et enfin celle d’une firme d’investissement.

Le Grand Prix d’Allemagne se tiendra à Hockenheim cette année; c'est acquis. Ecclestone n’étant derrière aucune des autres offres en cours pour la reprise du Nürburgring, le doute subsiste quant à la possibilité de voir la F1 y poser les roues l’an prochain. L’an dernier, Ecclestone avait facilité la tenue du GP ur le Ring en acceptant de ne pas recevoir l'habituel paiement des droits (estimé à 22 millions de dollars pour la tenue du GP), en encaissant à la place les revenus de la billetterie de l’évènement. 52'000 spectateurs seulement s’étaient rendus sur la course.

« Nous n’allons pas le faire cette année », prévient Ecclestone. « C’est un endroit différent et ils peuvent payer ».

Prochain article Formule 1
Mercedes place Williams et Force India sur la liste des favoris

Article précédent

Mercedes place Williams et Force India sur la liste des favoris

Article suivant

Williams - Pas de sommeil avant que le travail ne soit fait!

Williams - Pas de sommeil avant que le travail ne soit fait!

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités