L'entourage Ferrari de Schumacher : Ross Brawn (2/3)

Comme nous le disions dans lapremière partie de l’entourage Ferrari de Schumacher, la plus grande force du pilote allemand a été d’être capable de faire en sorte que l’équipe soit entièrement acquise à sa cause

Comme nous le disions dans la

première partie de l’entourage Ferrari de Schumacher

, la plus grande force du pilote allemand a été d’être capable de faire en sorte que l’équipe soit entièrement acquise à sa cause.

Dès son arrivée en 1996 à Maranello, le désormais septuple champion du monde a noué une relation très étroite avec Jean Todt, son patron d’alors. Mais l’année suivante, l’arrivée de son ami de l’époque Benetton Ross Brawn en tant que directeur technique et de Rory Byrne ne fera que renforcer sa position de noyau central de Ferrari.

Avec l’ingénieur britannique, Schumacher avait déjà conquis deux titres de champion du monde chez Benetton en 1994 et 1995. En 1997, les deux hommes se connaissent déjà très bien et savent très bien tirer le meilleur de l’autre. Ainsi, ils forment avec Jean Todt la fameuse dream team de Ferrari, quasiment inarrêtable au début des années 2000.

Considéré comme l’un des meilleurs stratèges de ces vingt dernières années, Brawn pouvait oser les paris les plus fous avec Schumacher et adopter n’importe quelle stratégie. Il savait pertinemment que le Baron Rouge pouvait sans problème enchaîner à la demande plusieurs tours de qualifications en condition de course.

Le Grand Prix de France 2004 sur le circuit de Nevers-Magny-Cours est un exemple parfait de cette fabuleuse complémentarité entre Brawn et Schumacher. Cette année-là, l’Allemand disposait sans l’ombre d’un doute de la meilleure monoplace du plateau et sur le circuit français qu’il affectionnait particulièrement (il s’y est imposé à 8 reprises en 15 participations), le duo de choc a tenté une stratégie totalement folle de quatre arrêts aux stands, obligeant Schumacher a enchaîné des tours de qualifications toute la course durant, au terme de laquelle pointait une victoire flamboyante.

Cette fabuleuse collaboration entre Brawn et Schumacher a pris fin deux ans plus tard, en 2006, saison à l’issue de laquelle le Kaiser mettait un terme à sa carrière. Son départ coïncidait avec celui du stratège de génie qui décida alors de prendre une année sabbatique avant de revenir en 2008, chez Honda.

Mais en 2010, nos deux hommes vont se retrouver à l’occasion du retour à la compétition de Mercedes en tant que constructeur à part entière. L’attente des observateurs est bien sûr énorme mais au cours des trois années de prolongation de leur association, Brawn et Schumacher n’ont pas réussi à renouer avec leur gloire d’antan. La faute, en partie, à une monoplace trop juste en termes de performances.

Fin 2012, Schumacher partait pour sa deuxième retraite, a priori définitive cette fois-ci. Brawn reste aux commandes de l’équipe Mercedes GP et fera équipe avec Nico Rosberg et Lewis Hamilton, transfuge de chez McLaren.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Jean Todt
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités