L'heure du choix 2014 approche pour Webber et Red Bull

Mark Webber a désormais pris l’habitude de voir son contrat renouvelé d'année en année, sans se lier à un team pour plusieurs saisons d’avance

Mark Webber a désormais pris l’habitude de voir son contrat renouvelé d'année en année, sans se lier à un team pour plusieurs saisons d’avance. Ce choix est volontaire de la part de l'Australien, qui n'initie depuis plusieurs saisons des discussions que pour de courtes prolongations avec Red Bull Racing, relançant ainsi régulièrement la machine à rumeurs concernant son futur et sa possible prise de recul avec la F1. L'an dernier, c'est à Silverstone que le grand Mark prolongea son contrat pour 2013, refusant des avances de Ferrari, qui considérait sérieusement une alternative à Felipe Massa.

Lors de son renouvellement à cette époque de l'année, l'Australien, qui occupait la seconde place du championnat pilotes, annonçait n'avoir nullement l’intention de mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison 2013, en dépit, de nouveau, d'un contrat d'une saison seulement. Cette année, la collaboration avec Vettel a pris un nouveau tournant avec la tension des ordres d'équipes (Multi21) non respectés par Vettel, alors que Webber tenait sa position en course devant l'Allemand.

Du fait que je célèbre mes 36 ans cet été, les gens me demandent tout le temps quand je vais prendre ma retraite. Mais je n’y pense pas du tout. Mon contrat est pour seulement un an, mais je souhaite rester en F1 pour plus longtemps que ça”, avait ainsi annoncé Webber dans sa colonne sur le site de la BBC au moment de la signature de son contrat 2013.

Webber sait quelle chance il a de se trouver dans le team ayant remporté les derniers championnats en fin de carrière, et se sent encore la moelle pour pousser ses ambitions mondiales jusqu'au bout.

Je souhaite faire de mon mieux dans ma situation, car je sais que je suis plus proche de la fin que du début, ajoute l’expérimenté australien. C’est un travail très difficile de tirer le meilleur d’une F1 et je me bats contre les meilleurs pilotes au monde”.

Du fait de son statut, Red Bull Racing dispose bien sûr d'un choix important pour son second volant 2014, mais les deux pilotes Toro Rosso semblent encore des choix précoces, faisant ainsi naître chez certains journalistes des idées de passage de Kimi Räikkönen chez Red Bull en 2014...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Kimi Räikkönen , Felipe Massa
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Ferrari
Type d'article Actualités