L'inconstance de la MP4-28 laisse Button dubitatif

En dépit de son travail approfondi sur les longs relais et des 71 tours couverts par Jenson Button jeudi à Barcelone, McLaren semble à la peine avec l'exploitation de la MP4-28

En dépit de son travail approfondi sur les longs relais et des 71 tours couverts par Jenson Button jeudi à Barcelone, McLaren semble à la peine avec l'exploitation de la MP4-28.

Si le rythme de la dernière-née de Woking était bon à Jerez il y a dix jours, tout comme mercredi avec le meilleur temps de Sergio Pérez, la compréhension de la monoplace perturbe l'équipe.

C'est ce qu'a révélé Button à l'issue de la journée de jeudi, évoquant l'inconstance de son bolide.

"C'est très compliqué de comprendre où en est la voiture. Par moments la voiture semble bonne, à d'autres elle ne le semble pas. Il est en grande partie question de comprendre la voiture et de trouver le chemin pour travailler dans le bon sens", a confié le Britannique.

"Aujourd'hui [jeudi] j'ai fait 1:22.8, ce qui n'est pas un mauvais tour je pense avec l'essence que nous avions et les pneus durs. Et Checo [Sergio Pérez] a fait 1:21.8 en tendres hier [mercredi], ce qui est aussi très bon. A Jerez, nous avions montré notre rythme, mais nous avions aussi montré que nous n'avions pas ce rythme à d'autres moments. Nous ne savons pas où nous nous situons et il n'y a pas de point de comparaison avec les autres. Nous devons régler nos problèmes et tirer le meilleur parti de la voiture."

Malgré la stabilité de la réglementation durant l'intersaison, McLaren a fait le choix d'une voiture différente de sa devancière, ce qui explique en partie l'incertitude actuelle. Un choix que défend Button malgré le niveau de performance indéniable de l'ancienne MP4-27.

"Si nous avions commencé cette année avec la voiture de l'an dernier et quelques modifications, et si nous avions développé cette voiture en 2013, je pense que nous pourrions avoir une très bonne voiture pour la première course. Est-ce que ce serait meilleur que la MP4-28, je ne le sais pas. Je pense que ce serait une voiture très forte. Mais je pense qu'après trois ou quatre courses, nous réaliserions que nous sommes à la fin de son développement", a-t-il expliqué.

"Pour nous, il est important de changer la voiture durant l'hiver afin que nous puissions avoir une nouvelle direction en termes de développement au cours de l'année. C'est une longue saison, avec 19 courses. Il s'agit d'être fort pendant toute la saison et pas seulement lors des deux premières courses. J'espère toujours que nous serons compétitifs à Melbourne. C'est un circuit que j'adore et où j'ai été fort ces dernières années. Mais il est possible que les équipes qui ont conservé la même voiture que l'année dernière en l'ayant développée soit également très fortes."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Sergio Pérez
Équipes McLaren
Type d'article Actualités