L'optimisme retrouvé de Romain Grosjean

À Melbourne, Romain Grosjean débutera officiellement sa quatrième saison de F1 au volant de la Lotus

À Melbourne, Romain Grosjean débutera officiellement sa quatrième saison de F1 au volant de la Lotus. Le temps file et le pilote franco-suisse est impatient d'effacer de sa mémoire une saison 2014 catastrophique, non sans déborder d'enthousiasme à l'idée de retrouver dans ses mains une voiture compétitive. Il connaît à présent son équipe par cœur et confie que cela représente un vrai plus durant les week-ends de course.

"Nous nous connaissons tous très bien maintenant et c'est ce qui nous permet d'aller droit au but," confie Grosjean. "Nous savons comment tirer le meilleur parti l'un de l'autre. J'ai travaillé en étroite collaboration avec mes ingénieurs pour tant de courses où nous avons obtenu d'excellents résultats, et d'autres plus difficiles qui nous ont permis de mieux nous connaître. Cela aide beaucoup lorsque vous appréhendez des situations nouvelles."

Grosjean changera cette saison d'ingénieur de piste : une situation qui ne l'effraie pas le moins du monde.

"Ayao [Komatsu] est désormais ingénieur en chef mais je travaillerai avec quelqu'un que je connais déjà très bien puisque nous sommes arrivés ensemble dans l'équipe : Julien Simon-Chautemps."

Même s'il a vécu une saison 2014 très difficile, le pilote Lotus n'a pas l'intention de changer d'approche. Il pense même avoir effectué d'excellentes courses l'an dernier, malgré le manque de performance de la E22.

"Vous voulez toujours faire le meilleur travail possible et atteindre les meilleurs résultats, que vous soyez en haut ou en fond de grille. J'ai poussé très fort en 2014 et j'ai sans doute réalisé quelques unes de mes meilleures courses, même si mes efforts n'ont pas été récompensés par un bon résultat. Je vais à nouveau faire de mon mieux, et j'ai bien l'intention de réaliser de belles performances !"

À l'aube de cette nouvelle campagne, Grosjean partage l'optimisme retrouvé de son équipe et a aussi profité de l'hiver pour recharger ses batteries.

"Je me sens bien à présent. J'ai passé du temps en famille durant la pause et je crois maintenant en notre potentiel pour l'année à venir. Le développement de cette nouvelle voiture ne fait que commencer mais je pense que la E23 sera bien davantage le reflet de ce que les équipes d'Enstone sont capables de faire, en comparaison avec ce que nous avons vécu l'an dernier."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités