La carrosserie de Grosjean est partie en lambeaux

C'est une journée difficile que Romain Grosjean a connue à Barcelone pour les essais libres du Grand Prix d'Espagne.

Pour le troisième Grand Prix consécutif, Grosjean a dû céder son baquet au pilote de réserve Jolyon Palmer pour la première séance d'essais libres, ce qui demeure un handicap pour tout pilote.

Par la suite, le Français n'a pu effectuer que quatorze tours en Essais Libres 2, notamment à cause d'un problème survenu durant la séance, lorsque la carrosserie s'est brutalement désintégrée, éparpillant des débris sur la piste et provoquant un drapeau rouge.

"Ce n'était pas ma meilleure journée : je n'ai pas participé aux EL1, et ensuite, nous avons eu un impressionnant problème avec la carrosserie pendant les EL2", relate Grosjean. "Cela signifie que j'aurai beaucoup de travail à faire en EL3 avant les qualifications".

"Bien sûr, nous connaissons tous ce circuit très bien, mais on veut toujours autant de temps de piste que possible. Un point positif est que nous savons que la voiture a un bon potentiel donc si nous connaissons une journée sans accroc demain, nous serons capables de faire de belles choses ce weekend", conclut-il.

Grosjean parviendra-t-il à passer en Q3 pour la cinquième fois en cinq Grands Prix malgré son manque de kilométrage ?

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags barcelone, essais libres, grosjean