La conscience humanitaire de Michael Schumacher (2/2)

La conscience humanitaire de Michael Schumacher ne date pas d'hier; le champion allemand est pourtant toujours resté très discret à ce sujet

La conscience humanitaire de Michael Schumacher ne date pas d'hier; le champion allemand est pourtant toujours resté très discret à ce sujet. Avant même de devenir pilote de F1, l'Allemand avait déjà fait des dons, surtout pour des causes en faveur des enfants. Ainsi, encore pilote en Formule 3, il remporte en novembre 1990 le Grand Prix de Macao, une épreuve en deux manches qui regroupe des jeunes pilotes issus de diverses catégories, et gagne la coquette somme de 20.000 £, qu'il décide de donner aux enfants démunis.

L'idée a commencé à germer avant même que je ne sois impliqué en F1”, confie Schumacher sur son site officiel. “Quand je roulais en Formule 3, j'ai participé à deux courses, l'une à Macao et l'autre à Fuji, au Japon. Il y avait un prix de 20.000 £ pour le vainqueur des deux courses. Il est devenu clair pour moi que c'était une occasion d'aider.

UNESCO

Ambassadeur pour l’Unesco depuis plusieurs années. Schumacher a fait plusieurs dons à l'organisation. Ces derniers ont notamment permis de construire une école à Dakar, de réhabiliter un bidonville au Sénégal, et de construire un hôpital à Sarajevo. En 2002, le septuple champion du monde a été honoré par l'Unesco du titre de Champion des sports pour son implication dans l'organisation.

UNICEF

Pour le programme de l'UNICEF, Schumacher a récolté des millions de dollars pour permettre aux enfants du monde entier d'avoir accès à a une éducation, des soins de santé, etc.

Dans cette optique, il a participé à plusieurs matchs de football (All Stars Match, Match Against Poverty) aux côtés des stars du ballon rond.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher
Type d'article Actualités