La F1 en passe d'abandonner sa méthode de chauffage des pneus

Pirelli veut mettre fin à la pratique du "boost" des températures, quand les pneus sont dans les couvertures chauffantes. Ainsi, à l’avenir, ils pourraient être montés sur les voitures a des températures plus basses qu’actuellement.

La F1 en passe d'abandonner sa méthode de chauffage des pneus
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16 sur la grille
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli de GP3
Un mécanicien Red Bull Racing avec des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli

Après les pressions pneumatiques, ce sont maintenant les procédures de mise en température des pneus dans les couvertures chauffantes qui sont dans l'œil du cyclone. Actuellement, les prescriptions de Pirelli imposent de chauffer les pneus pendant trois heures à 80°C, suivi d’une heure de "boost" à 110°C.

Mais le manufacturier italien souhaiterait que les pneus soient chauffés à une température constante, située entre ces deux chiffres. Cette méthode sera testée lors des essais privés qui suivront le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone, pour que Pirelli et la FIA puissent analyser ses résultats.

"L’objectif est d’abaisser les pressions au départ", a expliqué Mario Isola, manager de Pirelli, à Motorsport.com. "Donc s’ils commencent avec une température plus basse, alors en théorie vous devriez avoir une augmentation de la pression dès le début du roulage. C’est la première chose."

"Deuxièmement, la gestion est plus simple pour les équipes et plus simple pour nous. Tout le système devient plus facile, et quand il y a une procédure qui est simple, c’est aussi plus simple à contrôler."

Et justement, quelle devrait être cette température de chauffage constant ? "Ce sera probablement 90-95°C, quelque chose entre les deux, pour garantir que nous n’aurons pas de problème de mise en température."

Isola confirme que si une telle méthode de chauffe est adoptée, cela pourrait changer la façon dont se déroulent les tours de mise en température. "Ils devront probablement trouver une façon différente de chauffer le pneu lors du tour de préparation. Peut-être devront-ils attaquer plus pour être prêts pour le premier tour chronométré. Ça dépend du circuit. À Sepang, je n’imagine pas que les pilotes seront obligés d’attaquer en raison de la mise en température. En général, ce n’est pas un gros problème."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
McLaren n'utilisera plus son aileron arrière radical en Autriche

Article précédent

McLaren n'utilisera plus son aileron arrière radical en Autriche

Article suivant

EL3 - Un accident qui pourrait coûter cher à Rosberg

EL3 - Un accident qui pourrait coûter cher à Rosberg
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021