Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

La F1 envisage des départs arrêtés après Safety Car sur piste humide

partages
commentaires
La F1 envisage des départs arrêtés après Safety Car sur piste humide
Par :
25 juil. 2016 à 08:30

Les écuries de Formule 1 vont discuter cette semaine de l’idée d’avoir des départs arrêtés dans des conditions humides afin d’éviter la situation du Grand Prix de Grande-Bretagne.

La pluie tombe avant le départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, mène derrière le Safety Car
Jenson Button, McLaren MP4-31
Une grille plus que détrempée
Jenson Button, McLaren MP4-31 devant son équipier Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
L'atmosphère du circuit
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 sur la grille
Jenson Button, McLaren MP4-31
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybri
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid dans la voie des stands
Le Hungaroring sous la pluie
Un membre de l'équipe Williams vérifie la pluie qui tombe dans les stands

Le départ de la course disputée à Silverstone a été donné sous régime de voiture de sécurité après qu’une averse s’est abattue sur le circuit quelques minutes auparavant. La piste étant soudainement devenue très humide, la direction de course a préféré ne pas prendre le risque d’un départ arrêté dans ces conditions.

Cependant, beaucoup d’observateurs et de pilotes ont critiqué par la suite la longueur du relais derrière le Safety Car, ce dernier ne s’effaçant finalement qu’à la fin du huitième tour et alors que la piste était devenue propice à l’utilisation de gommes intermédiaires.

Un projet est donc envisagé pour répondre à cette grogne : dans des conditions humides, après avoir lancé la course sous régime de voiture de sécurité et une fois les conditions jugées assez sûres, au lieu d’effectuer un départ lancé, l’ensemble des concurrents devrait se ranger sur la grille pour procéder à un départ arrêté.

Cette idée n’est pas sans rappeler ce qui avait été envisagé courant 2014, à savoir faire suivre chaque intervention de la voiture de sécurité (hormis en tout début et en toute fin de course) par un véritable départ lancé. Ce plan avait cependant été abandonné en raison de ses risques et de sa complexité.

La FIA estime que, cette fois, un tel projet serait envisageable, les tours effectués sous voiture de sécurité - bien que décomptés - étant alors vus comme plusieurs tours de chauffe avant un départ normal. Bien sûr, dans ce cas-là, aucun pilote n’aurait le droit de se précipiter aux stands pour passer des pneus intermédiaires une fois la voiture de sécurité rentrée. L’ensemble des pilotes devrait s’installer sur la grille en pneus pluie.

Grande prudence après l'accident de Bianchi

L’idée sera débattue par les directeurs d’équipes lors d’une réunion sur le Règlement Sportif ce mercredi, et passera ensuite par le Groupe Stratégique le lendemain.

Toto Wolff, le directeur de Mercedes, qui est un membre du Groupe Stratégique, soutient pleinement ce projet. "À Silverstone, nous aurions dû les relâcher un tour ou deux tours plus tôt. À mon avis, si je pouvais définir les règles […] [ce serait] laissez-le suivre la voiture de sécurité pendant un tour ou deux pour voir ce qui se passe en piste, et ensuite la voiture de sécurité rentre et ils font un départ arrêté, qui est clairement une des choses les plus excitantes."

"Je pense qu’en raison des circonstances autour de l’accident de Jules [Bianchi] et ses conséquences, il y a une ‘hyper prudence’ qui est déployée (sic) en ce moment. Quelque part, vous pouvez comprendre cela, mais je pense que nous devons revenir à ce que le sport mécanique est, qui est d’avoir les meilleurs pilotes en piste dans les machines les plus puissantes dans des conditions délicates. Ils peuvent gérer cela."

Une idée que soutient également le triple Champion du monde Lewis Hamilton. "Ça pourrait être assez bien. À Silverstone en 2008, nous avons démarré sur le mouillé, et c'était détrempé. Je pense que nous étions en intermédiaires, mais c'était quand même très humide. Un départ sur piste humide est excitant, tout aussi excitant qu'un départ sur le sec, sinon plus. Je suis totalement pour cela."

La question des pneus

Pour Jenson Button, en revanche, certaines conditions peuvent être trop difficiles pour mettre en place un départ arrêté et plusieurs paramètres doivent être pris en compte. "À Silverstone c'était la bonne décision de partir derrière le Safety Car, parce que nous aurions tous terminé dans les graviers, la moitié d'entre nous probablement sur le toit, donc c'était bien."

"Je pense que le souci à Silverstone était que le Safety Car est resté en piste trop longtemps, mais le drainage était très mauvais au virage 1, ça faisait comme un lac. Vous arriviez là et vous ne saviez pas ce qui allait se passer."

"Je pense que dans certaines situations, vous pouvez avoir un départ arrêté sur piste humide, nous en avons eu beaucoup avant, mais il semble que pour le moment, pour démarrer la course quand c'est humide, si c'est un déluge absolu alors c'est trop humide."

"Ce n'est pas seulement la visibilité, c'est le pneu qui ne peut pas dégager cette quantité d'eau sur le circuit. Ce n'est pas le niveau de compétence parce que vous êtes totalement hors de contrôle à ce stade."

Avec Adam Cooper

Article suivant
La course de Grosjean s'est "très mal" passée

Article précédent

La course de Grosjean s'est "très mal" passée

Article suivant

Räikkönen - "Les mêmes règles doivent être appliquées pour tous"

Räikkönen - "Les mêmes règles doivent être appliquées pour tous"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button Boutique , Lewis Hamilton Boutique , Toto Wolff
Auteur Adam Cooper