La F1 pense à un système "dynamique" de protection du cockpit

La Formule 1 va étudier l’idée d’un système de protection "dynamique", qui pourrait utiliser une technologie dernier cri et sortir de la monoplace pour faire dévier des débris en cas d’incident.

Alors que le Groupe Stratégique F1 a voté jeudi à l’unanimité contre le projet d’introduction du Halo la saison prochaine, au terme de deux heures de discussions à Genève, des efforts sont toujours en cours pour trouver une meilleure protection du cockpit en 2018. Il pourrait s’agir d’une version revue du Halo, ou bien d’un système similaire à l’Aeroscreen développé par Red Bull en début d’année.

Cependant, des sources ont révélé qu’une idée avait émergé lors des discussions préliminaires entre les équipes. Il s’agirait d’un système "dynamique" qui pourrait être développé au cours des prochaines années et apporter une solution idéale sur le long terme.

Une sorte d’ailette ou de dérive serait incorporée à l’intérieur de la monoplace quand elle roule normalement, et ne se verrait pas de l’extérieur. Grâce à une technologie de détection, s’il y avait un risque qu’un gros débris vienne heurter la tête du pilote, cette dérive pourrait sortir de la monocoque devant le cockpit afin d’agir comme un système de protection.

S’il parvenait à être mis en place, un tel système permettrait de satisfaire tous les points de vue en offrant davantage de sécurité tout en n’altérant pas l’esthétique des F1. Il se dit également que la dérive prête à sortir devrait être imaginée pour ne pas gêner la visibilité des pilotes, si jamais elle venait à surgir de manière intempestive.

Les techniques de détection ont énormément avancé ces dernières années grâce au travail mené par les constructeurs automobiles sur des voitures autonomes. L’instauration d’un tel dispositif en F1 serait ainsi également un argument pour faire avancer les recherches sur ce point, avec comme défi essentiel la vitesse des F1 entraînant un besoin de détection bien plus rapide que sur la route.

Le Halo à nouveau testé à Spa

En marge de cette idée, le Halo ou l’Aeroscreen restent les solutions privilégiées à court terme, notamment pour 2018. Le Groupe Stratégique aurait toutefois mis en avant les inquiétudes de deux pilotes ayant testé le dispositif en matière de visibilité. Un autre pilote aurait fait mention d’un sentiment "claustrophobe" provoqué par la présence du support central.

La décision a donc été prise de faire tester le Halo à tous les pilotes lors de séances d’essais libres plus tard dans l’année ou l’année prochaine. De nouveaux tests auront lieu à Spa et à Monza afin de permettre aux équipes de se forger un avis plus précis et de mieux comprendre les éventuels soucis de visibilité.

Avec Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags aeroscreen, cockpit, halo, sécurité