La F1 planche sur un retour aux essais en cours de saison

partages
commentaires
La F1 planche sur un retour aux essais en cours de saison
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: René Fagnan
5 sept. 2015 à 07:51

Afin d’éviter d’autres controverses comme celle survenue au Grand Prix de Belgique, les écuries de Formule 1 vont travailler de concert avec Pirelli afin de remettre au programme des essais de pneus en cours de saison.

Des techniciens Pirelli
Paul Hembery, directeur du sport automobile chez Pirelli
Franz Tost, Team Principal Scuderia Toro Rosso avec Paul Hembery, directeur de la compétition Pirelli
Bernie Ecclestone
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1

Comme révélé plus tôt vendredi par Motorsport.comBernie Ecclestone et Pirelli ont rencontré les pilotes et directeurs d’écuries afin de discuter des défaillances survenues à Spa, et des leçons à en tirer.

Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli, a déclaré qu’un meilleur dialogue devait exister entre son entreprise et les pilotes et les écuries, et que cet incident avait ouvert la porte à un retour à de véritables essais de pneus en cours de saison.

“Il y aura un réel besoin d’effectuer des essais en préparation à la saison 2017, car il y aura plusieurs problèmes à résoudre et parce que les voitures seront extrêmement différentes”, a déclaré Hembery. “On ne peut pas simplement installer des pneus plus larges sur les voitures actuelles”.

Établir un plan

Hembery a ajouté qu’il n’existait pas encore de programme précis d’essais, mais qu’il aimerait voir au moins six séances de trois journées chacune, impliquant une ou deux écuries à la fois.

Hembery précise que si ces essais ne sont pas instaurés, alors Pirelli ne serait pas disposée à continuer à fournir les pneus F1, même en remportant l’appel d’offres lancé pour la saison 2017 et les suivantes.

Questionné pour savoir si un retour à des essais en pleine saison était conditionnel à la participation de Pirelli en F1, Hembery a répondu : “En ce qui nous concerne, oui. Si nous ne pouvons pas effectuer d’essais, pourquoi poursuivre? Nous ne pouvons pas demeurer dans cette situation où ne pouvons pas effectuer notre travail convenablement".

Les pilotes ont leur mot à dire

Après avoir discuté avec Sebastian Vettel, Lewis Hamilton, Fernando Alonso et Nico Rosberg, Hembery déclare espérer qu’à l’avenir, les pilotes auront leur mot à dire dans les grandes lignes du développement des pneus.

“Nous sommes coupables de ne pas bien communiquer avec les pilotes. Je crois que ces derniers désirent ardemment travailler avec nous”, ajoute le Britannique.

“Je crois qu’il faut instaurer un programme d’essais, et les pilotes doivent être impliqués dans la planification de ce programme, et impliqués aussi dans les types de pneus que nous proposons. Actuellement, ils ne sont pas impliqués, et cela crée des divergences d’opinions”.

Pas de critiques

Hembery a aussi confirmé que Bernie Ecclestone avait demandé aux pilotes de ne plus critiquer Pirelli en public.

“Il leur a demandé de le faire de la bonne façon, c’est-à-dire dans l’intimité de l’équipe et avec nous”, a confié Hembery. “Les pilotes doivent exprimer leurs opinions de façon correcte, en effet”.

Article suivant
Les pilotes Sauber optimistes à Monza

Article précédent

Les pilotes Sauber optimistes à Monza

Article suivant

McLaren affiche son intention de conserver Button

McLaren affiche son intention de conserver Button
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble