La F1 soutient Pirelli et défend son approche en matière de pneus

partages
commentaires
La F1 soutient Pirelli et défend son approche en matière de pneus
Par : Basile Davoine
3 sept. 2015 à 16:53

Suite à la publication des conclusions définitives et détaillées de Pirelli concernant les défaillances pneumatiques survenues à Spa, la FOM [Formula One Management] a affiché son large soutien au manufacturier unique de la Formule 1. 

Logo Pirelli
Pneus Pirelli
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T rentre aux stands avec une crevaison
Un pneu Pirelli endommagé sur la Mercedes AMG F1 W06 de Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 lors de la deuxième séance
Des techniciens Pirelli
Paul Hembery, Directeur du Sport Automobile chez Pirelli avec Toto Wolff, Mercedes AMG F1

Pirelli s’est retrouvé au cœur des débats et de la polémique après le Grand Prix de Belgique, notamment après les déclarations négatives de Sebastian Vettel. Le pilote Ferrari a lui aussi salué la capacité de réaction de Pirelli ce jeudi à Monza, tout en précisant qu’il souhaitait encore d’autres réponses pour le long terme. 

Dans un communiqué, la FOM a tenu à renouveler son "entière confiance en la sécurité, la qualité et la convenance des pneus" fournis par Pirelli au plateau F1. 

Les dirigeants de la F1 défendent également l’approche qu’ils imposent au manufacturier de pneus, alors que certaines voix se sont élevées récemment pour que celle-ci change à l’avenir, notamment par l'intermédiaire du président du GPDA, Alexander Wurz.  

"La F1 encourage Pirelli à fournir des composés de pneus avec des limitations de performance car la dégradation des pneus contribue au challenge et au divertissement d’une course de Formule 1", assurent-ils. "Quand ils le font, Pirelli fournit une orientation forte aux compétiteurs quant aux limitations de performance des pneus. Les compétiteurs devraient tenir compte des conseils quand ils établissent leur stratégie et leurs tactiques, et s’ils ne le font pas, c’est à leur propres risques."

L’allusion à la stratégie à un seul arrêt de Ferrari à Spa-Francorchamps est ainsi à peine dissimulée, tandis que l'organisme dirigé par Bernie Ecclestone se félicite que Pirelli ne soit pas en cause concernant les incidents du dernier Grand Prix. 

La FOM révèle également que Pirelli a déjà proposé de fournir des pneus capables de tenir durant tout un Grand Prix, à l’opposé de ce qui se fait actuellement, mais que cela a été refusé. 

"Si nous savons qu’ils en seraient capables, une course sans arrêts aux stands serait moins excitante", se justifie la FOM. 

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine