La F1 vise toujours un gain de 5 secondes au tour en 2017

Selon la FIA, les monoplaces de Formule 1 seront jusqu’à cinq secondes plus rapides au tour en 2015, malgré l’abandon du plan de refonte aérodynamique initial.

La F1 vise toujours un gain de 5 secondes au tour en 2017
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Jenson Button, McLaren MP4-31
Felipe Massa, Williams FW38
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09 avec des capteurs
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16 avec des capteurs
Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari

La F1 voulait se diriger, avant l’hiver, vers une révolution de la réglementation technique, les équipes soutenant alors une proposition qui a finalement fait long feu.

En effet, une étude menée par la FIA, suite à des craintes exprimées notamment par Pirelli et Mercedes, a révélé que les charges aérodynamiques importantes supplémentaires agiraient de telle sorte sur les pneus que tout gain sera annulé.

Un compromis a finalement été trouvé pour remédier à ce problème, tout en prenant acte de la volonté de changement - sous le nom de "proposition McLaren". Il implique une augmentation de l’appui aérodynamique de 25% par rapport à aujourd’hui, environ la moitié de ce qui était prévu au départ.

Même s’il avait été évoqué le fait que les gains seraient de l’ordre de deux à trois secondes au tour, la FIA a assuré dans un communiqué publié vendredi soir qu’elle s’attendait à des améliorations plus importantes.

Annonçant l’approbation par le Conseil Mondial du Sport Automobile du plan concernant la refonte des monoplaces pour 2017, la FIA explique : "Les simulations réalisées montrent une amélioration des temps au tour d’approximativement 4 à 5 secondes sur la plupart des circuits."

Les équipes auront jusqu’au 30 avril prochain pour se mettre d’accord sur une écriture des Règlements Sportif et Technique de la saison 2017. Concernant cette date butoir, la FIA affirme qu’elle permettra à toutes les parties prenantes de la discipline de "finaliser tout travail utile, surtout concernant les règles sur l’unité de puissance en se concentrant sur les quatre domaines clés que sont le coût de la fourniture, l’obligation de fourniture, la convergence des performances et l’amélioration supplémentaire du bruit".

Le format "devrait" changer

Comme Motorsport.com vous le rapportait précédemment, la FIA a approuvé le passage à un système de qualifications par éliminations. Toutefois, de manière surprenante, le communiqué de l’instance dirigeante indique seulement qu’il "devrait" être mis en place pour le Grand Prix d’Australie, laissant donc entendre que l’incertitude plane encore sur une introduction immédiate du système.

Cela fait évidemment suite aux propos de Bernie Ecclestone qui avait expliqué il y a quelques jours que la FOM n'était pas en capacité de modifier le logiciel de chronométrage pour qu’il soit opérationnel à temps, repoussant l’entrée en vigueur du nouveau format en Espagne.

La FIA laisse la porte ouverte pour qu’un travail supplémentaire soit fait sur ce sujet spécifiquement en précisant que le texte approuvé ce vendredi va revenir vers les équipes. "La rédaction du Règlement sportif de ce nouveau format de qualifications sera soumise au Groupe Stratégique de la F1 et à la Commission F1." Cependant, il faudra un vote unanime pour changer la règle.

partages
commentaires
Des essais "productifs" pour Renault malgré des "problèmes mineurs"
Article précédent

Des essais "productifs" pour Renault malgré des "problèmes mineurs"

Article suivant

Steiner - Grosjean a retrouvé sa confiance en ses freins

Steiner - Grosjean a retrouvé sa confiance en ses freins
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021