La FIA a développé un système détectant les calages sur la grille

La FIA a développé un système automatique pour avorter le départ si une voiture cale sur la grille.

Jusqu'à présent, le directeur de course Charlie Whiting, dépendait du fait que les pilotes agitent les bras en cas de moteur calé, ce après quoi le commissaires activaient une lumière jaune au niveau de la voiture concernée sur la grille.

Cependant, il y a eu une complication en Malaisie, lorsque Carlos Sainz a calé avant de remettre ses mains dans le cockpit pour essayer de redémarrer son moteur. Par conséquent, la lumière jaune a été éteinte, et le départ a eu lieu comme prévu. Sainz a toutefois réussi démarrer son moteur à temps, sans quoi un accident était probable.

Cette situation n'est devenue possible que sous la réglementation technique actuelle, puisque certains moteurs peuvent être redémarrés par le MGU-K, alors qu'auparavant, un pilote ne pouvait d'aucune façon repartir.

Après l'incident de Sainz, Whiting a dit aux pilotes à Suzuka qu'il fallait qu'ils continuent à agiter les bras, ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas redémarrer leur moteur, d'autant que cette procédure requiert les deux mains. De plus, dans le cas de Sainz, l'équipe a dû lui expliquer comment démarrer en dépit des restrictions radio.

Cependant, la FIA a désormais résolu ce problème en utilisant les données télémétriques dont elle dispose pour toutes les voitures afin de détecter tout moteur ayant calé. Ce système enverra un signal à Whiting, qui avortera le départ. La voiture impliquée rétrogradera en fond de grille pour le départ suivant.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags depart, fia, sécurité, whiting