La FIA a la rescousse du Grand Prix de Grande Bretagne

Max Mosley, président de la FIA, s'est dit prêt à aider le Grand Prix de Grande Bretagne si jamais les travaux n'étaient pas terminé à temps à Donington Park

Max Mosley, président de la FIA, s'est dit prêt à aider le Grand Prix de Grande Bretagne si jamais les travaux n'étaient pas terminé à temps à Donington Park.

Car c'est en effet Donington Park qui prendra le relais de Silverstone d'ici 2010. Mais avant cela, le circuit nécessite de nombreux travaux de modernisation afin d'accueillir le F1 Circus.

Bernie Ecclestone, l'argentier de la F1, avait d'ailleurs laissé sous-entendre que si les travaux n'étaient pas fini à temps, la Grande Bretagne perdrait tout simplement son Grand Prix national. Une possibilité que n'envisage pas Max Mosley.

"Nous avons un arrangement avec le FOM, qui nous permet d'avoir notre mot à dire lorsqu'il s'agit de supprimer un Grand prix traditionnel du calendrier, et nous ne laisserons pas le Grand Prix de Grande Bretagne disparaitre", explique Mosley. "Par traditionnel, nous entendons les six Grands Prix courus en 1950 : la Grande Bretagne, la France, l'Allemagne, l'Italie, Monaco et la Belgique."

On notera cependant que le Grand Prix de France, qui figure dans la liste des Grands Prix traditionnels, a été rayé du calendrier 2009. "L'absence du Grand Prix de France n'est pas de notre faute. L'organisateur (la FFSA) ayant décidé de ne plus l'inscrire au calendrier. Il y a eu un accord avec les autorités sportives nationales, ce n'est donc pas de notre ressort", indique Mosley.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités