La FIA devrait clarifier la règle de défense dans les zones de freinage

La FIA est en passe d'agir pour empêcher les pilotes de bouger au moment du freinage lorsqu'ils défendent leur position, suite à la controverse engendrée par Max Verstappen cette saison.

Lors du Grand Prix du Japon, Max Verstappen avait fermé la porte à Lewis Hamilton au freinage de la chicane, dans l'avant-dernier tour de course, contraignant le pilote Mercedes à emprunter l'échappatoire. Il ne s'agissait pas d'une première en la matière pour le pilote Red Bull, ayant déjà fait l'objet de critiques au cours de la saison pour son agressivité dans ce type de situation. 

Le problème a été soulevé lors d'un débat intense vendredi soir, survenu durant le briefing des pilotes à Austin. Un certain nombre de pilotes de pointe se sont plaints du comportement de Verstappen à cette occasion. 

Le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting, a pris en compte les remarques des pilotes, plusieurs d'entre eux estimant qu'il était extrêmement dangereux de défendre sa position en bougeant au freinage. Whiting devrait fournir une clarification avant le Grand Prix des États-Unis pour préciser ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas à partir de ce week-end. 

Il ne devrait pas y avoir de changement spécifique au niveau du règlement, mais une manière différente de l'interpréter et de considérer ce qui est acceptable pourrait suffire à éviter que de tels comportements se reproduisent. 

"Nous avons particulièrement discuté des mouvements de certains des pilotes les plus inexpérimentés, ceux qui sont là depuis un ou deux ans, qui bougent très tard au freinage, ce qui peut causer un accident", a révélé Sergio Pérez. "Nous en avons parlé, et Charlie a dit que nous avions raison. Nous espérons voir un changement après ces discussions. De mon point de vue, il [Verstappen] aurait dû être pénalisé pour la manœuvre que nous avons vue."

Pour Carlos Sainz, la problématique des changements de ligne dans les zones de freinage en est déjà une depuis déjà quelques saisons. 

"Je crois que cela date des deux dernières années, je l'ai vu l'année dernière", rappelle-t-il. "Peut-être que les grands noms n'étaient pas impliqués, mais comme toujours en F1, quand des choses surviennent à l'avant, elles sont davantage commentées. C'est toujours la même chose."

"Nous sommes des professionnels, et c'est pourquoi nous avons besoin d'une règle claire. Nous ferons ce qu'il faut pour défendre notre position."

"Charlie a son point de vue. Il va revenir et analyser ce que nous avons tous commenté aujourd'hui et vendredi, et si dimanche il y a une note de la FIA, disant qu'ils seront plus stricts, nous le saurons pour la course. Et si ce n'est pas le cas, les mêmes règles s'appliqueront."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Type d'article Actualités
Tags charlie whiting, fia, trajectoire