La FIA enquête sur l'incident avec un commissaire à Singapour

La FIA a lancé une enquête pour comprendre la défaillance de procédure qui a conduit à relancer le Grand Prix de Singapour alors qu'un commissaire était sur la piste.

La FIA enquête sur l'incident avec un commissaire à Singapour
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène derrière la voiture de sécurité pendant que la Sahara Force India F1 VJM09 de Nico Hulkenberg, est enlevée du circuit
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09, victime d'un accident au départ
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ
Un commissaire court sur la piste alors que Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au restart
Les commissaires enlèvent la Sahara Force India F1 VJM09 de Nico Hulkenberg du circuit
Charger le lecteur audio

Juste après le départ du Grand Prix de Singapour, dimanche, la voiture de sécurité est entrée en action après l'accident de Nico Hülkenberg dans la ligne droite principale. La neutralisation a cependant été très courte et le peloton a été relâché dès le début du troisième tour. 

Alors que la voiture de sécurité venait de s'effacer, Nico Rosberg est arrivé au premier virage tandis qu'un commissaire courait après avoir retiré des débris sur la piste. Une scène effrayante mais qui s'est miraculeusement bien terminée. 

Un porte-parole de la FIA a expliqué à Motorsport.com que cette situation s'était présentée en dépit du protocole habituel que suit la direction de course en demandant confirmation à trois reprises que la voie est libre en piste avant de relancer le Grand Prix. Malgré cela, le commissaire a été autorisé à être en piste alors que l'épreuve reprenait ses droits, ce qui n'aurait pas dû être le cas.

Un rapport va être rédigé pour examiner précisément quelle erreur de communication s'est produite, afin d'en tirer les leçons et d'éviter qu'un tel incident ne se répète à l'avenir. "Nous voulons clarifier la situation pour éviter qu'elle ne se répète", a confirmé le même porte-parole de la FIA.

Cet incident est survenu à Singapour un an tout juste après qu'un spectateur s'est introduit sur la piste lors de l'épreuve en 2015, nécessitant l'intervention de la voiture de sécurité. 

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Kvyat, 9e : Nous avons été trop conservateurs
Article précédent

Kvyat, 9e : Nous avons été trop conservateurs

Article suivant

Arrivabene défend la stratégie de Ferrari avec Räikkönen

Arrivabene défend la stratégie de Ferrari avec Räikkönen