La FIA ouvre une enquête sur la sécurité du circuit de Turquie

La fédération internationale de l'automobile a déclaré que les organisateurs du Grand Prix de Turquie risquaient des sanctions suite à l'incident survenu durant la course de GP2

La fédération internationale de l'automobile a déclaré que les organisateurs du Grand Prix de Turquie risquaient des sanctions suite à l'incident survenu durant la course de GP2.

En effet, dimanche, deux chiens se sont retrouvés au milieu du tracé turc alors que la course de GP2 battait son plein. Aujourd'hui, un porte-parole de la FIA a confié qu'une enquête serait ouverte pour mettre en avant faiblesses du système de sécurité.

"C'était une défaillance grave des mesures de sécurité du circuit. Comment une telle chose peut se produire sur un circuit de Formule 1 quasiment neuf ? Le comité de sécurité de la FIA mènera une enquête minutieuse à ce sujet, qui pourrait être mentionné lors du conseil mondial."

Pendant la course, Bruno Senna a vu l'un des chiens surgir devant sa monoplace mais n'a pas pu l'éviter. Heureusement, le brésilien s'en est sorti sans blessure, ce qui n'est pas le cas de sa voiture dont la suspension avant droite à casser lors de l'impact.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel incident survient sur un circuit durant un week-end de Formule 1. On se rappelle notamment que les essais libres du Grand Prix du Brésil de 2004 avaient été interrompus lorsque des chiens avaient fait irruption en piste.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bruno Senna
Type d'article Actualités