La FIA s’assurera qu’aucune équipe ne profite des essais Pirelli

partages
commentaires
La FIA s’assurera qu’aucune équipe ne profite des essais Pirelli
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: René Fagnan
11 janv. 2016 à 15:50

La FIA va s’assurer que les écuries de Formule 1 qui vont participer aux essais de pneus pluie au circuit Paul Ricard ne seront pas avantagées.

Course trempée
Le logo FIA
Des pneus pluie Pirelli
Les pneus pluie Cinturato de Pirelli
Un paddock très humide
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
La pitlane sous la pluie
Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Pneus Pirelli Intermédiaires

Seules les écuries McLaren, Red Bull Racing et Ferrari vont prendre part à ces essais organisés par Pirelli dans le sud de la France les 25 et 26 janvier. Étrangement, le seul motoriste absent sera Mercedes.

La FIA a assuré aux autres équipes que l’emphase serait placé sur la validation des pneus pluie sur la piste détrempée artificiellement, et que les équipes en action ne pourraient profiter de ce temps de piste pour procéder à d’autres essais.

Dans une note envoyée à toutes les équipes de F1, Pirelli explique que “tous les runs en piste seront déterminés par Pirelli, et que des observateurs de la FIA seront postés dans tous les garages. Ceci aura pour but d’assurer que les essais effectués ne concernent que les pneus. Les observateurs de la FIA pourront épier les conversations radio des écuries et avoir accès à tous les membres des équipes”.

Équité assurée

Dans ce mémo, Pirelli précise que toutes les voitures devront être “en configuration 2015 et que tout composant ou réglage destiné à la saison 2016 sera interdit”. On croit également savoir que toute évolution moteur sera aussi proscrite.

Pirelli a par ailleurs indiqué que les résultats de ces essais seraient fournis à toutes les équipes inscrites au championnat 2016. “Les données fournies seront anonymes. Les rapports seront envoyés à toutes les équipes, et pas seulement qu'à celles qui participeront aux essais. Ces informations incluront les temps au tour ainsi que les chronos dans chaque secteur”.

“Les canaux de télémétrie ne seront pas partagés entre les écuries, mais certaines informations provenant de l’analyse des données de la télémétrie (comparaison des pneus prototypes versus les pneus de base) seront incluses dans le rapport final”.

Pirelli ajoute qu’il s’agira d’un test à l’aveugle, ce qui signifie que les pilotes et les équipes ne seront pas informées du type de pneus essayé. Seul l’ingénieur de Pirelli rattaché à l'écurie saura cette information.

Pirelli confirme que cet essai a pour objectif de “développer un nouveau pneu extrapluie qui procure un bon grip en condition de piste s’asséchant tout en conservant ses propriétés et son niveau de performance sous une pluie forte. Nous tentons d’élargir la fenêtre de fonctionnement des pneus extrapluie afin d’améliorer la tenue de route, tout en réduisant le survirage brutal en courbe”.

Pirelli explique aussi pourquoi elle n’a fait appel qu’à trois écuries pour effectuer ce test. “Le paramètre le plus difficile à contrôler est la quantité d’eau sur la piste. Pour cette raison, nous ne devons pas faire rouler plus de trois voitures en piste en même temps”.

Pirelli a laissé la porte ouverte à d’autres écuries, mais au final, seules trois équipes vont participer au test. McLaren a confirmé à Motorsport.com que Stoffel Vandoorne piloterait la Mclaren-Honda. Les deux autres écuries, Ferrari et Red Bull Racing, n’ont pas encore nommé leurs pilotes.

Prochain article Formule 1
Révolutionner la F1 selon Stefan Johansson - Quand l'aéro tue la course

Article précédent

Révolutionner la F1 selon Stefan Johansson - Quand l'aéro tue la course

Article suivant

McLaren ne peut pas se permettre une autre saison comme 2015

McLaren ne peut pas se permettre une autre saison comme 2015

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités