La FIA souhaite limiter les coûts en F1

En écho aux récentes déclarations de Luca di Montezemolo, ayant invité la communauté F1 à se pencher sur la question des coûts en F1 de façon urgente, Jean Todt, Président de la FIA, a lui aussi une nouvelle fois signifié son soutien à une...

En écho aux récentes déclarations de Luca di Montezemolo, ayant invité la communauté F1 à se pencher sur la question des coûts en F1 de façon urgente, Jean Todt, Président de la FIA, a lui aussi une nouvelle fois signifié son soutien à une politique de contrôle des dépenses des teams.

Il est vrai que le package [2014] sera plus coûteux, mais il est aussi vrai que la FIA a été en consultation avec les motoristes pour réduire l’augmentation des coûts”, affirme ainsi Todt à Autosport.

Le changement de réglementation moteur en 2014 aura un grand impact sur la F1, les V6 turbo remplaçant les blocs actuels. Le motoriste PURE, dirigé par l’ex-team principal de BAR Craig Pollock, proposera en plus des motoristes traditionnels une propulsion se voulant peu coûteuse.

Todt détaille ainsi l’une des façons de ne pas engendrer de dépenses moteur supplémentaires en F1 à partir de 2014.

De 8 moteurs par pilote sur la saison 2012, nous réduirons ce chiffre à 5 par pilote en 2014, puis 4 en 2015”, annonce-t-il ainsi, donnant ainsi une dimension toute différente à l’exploitation des moteurs, qui devront tenir jusqu’à 5 Grand Prix.

Todt ajoute qu’il ne s’agit pas d’une lubie de la FIA, mais bien d’une réponse à une préoccupation réelle des équipes.

Nous en parlons car 10 des 12 équipes nous ont demandé de contrôler les coûts”, a-t-il conclu.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Luca di Montezemolo , Jean Todt
Type d'article Actualités