La FIA va optimiser les zones DRS cette saison

Très satisfaite par la première année d'expérimentation du DRS, la FIA va procéder à quelques aménagements cette saison

Très satisfaite par la première année d'expérimentation du DRS, la FIA va procéder à quelques aménagements cette saison.

S'il n'est pas question de modifier les règles, ce sont les zones d'activation de l'aileron arrière ajustable en course qui vont subir certains changements.

De l'avis de tous, l'apparition du DRS la saison dernière a permis de contribuer à l'amélioration du spectacle en Formule 1. Mais quelques couacs se sont produits sur certains circuits.

C'est pourquoi la FIA va intervenir pour limiter l'incidence du DRS sur les circuits où les dépassements ont été trop facilités en 2011, et l'accroître sur les tracés où il s'est avéré moins efficace.

A titre d'exemple, une deuxième zone d'activation du DRS devrait voir le jour à Melbourne, dès la première épreuve de la saison. Au contraire, au Canada et à Valence, la deuxième zone sera supprimée pour qu'il n'y en ait plus qu'une seule, qui pourrait par ailleurs être rallongée.

Dans l'ensemble satisfait, Nico Rosberg a plaidé dans ce sens en soulignant le succès du DRS mais en faisant part de la nécessité d'augmenter la distance de certaines zones. "Le DRS est une excellente chose. Au final, qui se soucie de la raison pour laquelle nous dépassons ? Ils [la FIA] doivent seulement l'optimiser," a déclaré le pilote Mercedes AMG à Autosport.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités