La Formule 1 dépense-t-elle trop ?

La question des coûts est toujours un problème central en Formule 1, avec plusieurs mesures visant à réduire les coûts, comme par exemple l'utilisation des boîtes de vitesses lors de plusieurs Grands Prix consécutifs

La question des coûts est toujours un problème central en Formule 1, avec plusieurs mesures visant à réduire les coûts, comme par exemple l'utilisation des boîtes de vitesses lors de plusieurs Grands Prix consécutifs.

Cette question a été abordée lors de la conférence de presse des patrons d'écurie. Pour Martin Whitmarsh, Team Principal de McLaren, le sport a compris qu'il fallait agir pour éviter que les tops teams ne fassent que dépenser.

"Je ne sais pas si ça intéresse vraiment le public, mais nous parlons beaucoup d'économie. Quand vous voyez les limitations sur les essais, les souffleries, les boîtes de vitesse, tout cela va à l'encontre de ce que les tops teams font naturellement. Cela prouve que l'on a compris que le sport est allé trop loin niveau dépenses."

Whitmarsh tempère toutefois et note que la Formule 1 continue d'accueillir de nouveaux investisseurs, preuve que le retour sur investissement est toujours important pour une compagnie.

"La F1 est un sport mondial, qui a une très belle couverture et les investisseurs sont là car ils ont un retour sur investissement important."

Même son de cloche du côté de Toto Wolff, directeur exécutif chez Mercedes, tant que le retour sur investissement est positif, il n'y a pas de raison de moins dépenser.

"Nous devons regarder combien nous dépensons et combien cela rapporte à nos partenaires niveau médias et niveau retour sur investissement brut et tant que ça reste positif, nous ne dépensons pas trop."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff , Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités