La Grèce veut accueillir la F1

Malgré la crise économique qui frappe durement le pays, la Grèce souhaite toujours accueillir la F1 sur ses terres espérant que cela pourrait apporter au pays des avantages économiques à long terme

Malgré la crise économique qui frappe durement le pays, la Grèce souhaite toujours accueillir la F1 sur ses terres espérant que cela pourrait apporter au pays des avantages économiques à long terme.

L’idée n’est pas neuve puisque la Grèce avait déjà présenté un projet en mai 2011 concernant un circuit situé à Patras. Le projet avait finalement été abandonné, mais la Grèce revient maintenant avec un autre projet de circuit.

Le circuit de 5.2 km serait construit sur un ancien terminal pétrolier à Drapetsona, une ville proche du port du Pirée près d’Athènes.

“En ce moment critique pour notre pays, tous les efforts qui favorisent la Grèce et attirent l'intérêt international sont les bienvenus et méritent notre soutien,” a déclaré Kostas Tzavaras, ministre des sports, à AutoWeek.

“La principale priorité de ce gouvernement est de créer des instruments de développement. Un tel projet permettrait de créer de nouveaux emplois et de placer notre pays à nouveau sur la scène internationale.”

Le ministre grec ne se prononce cependant pas sur la façon dont un tel projet sera financé.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités