La guerre des mots continue entre Pirelli et Schumacher

Les relations entre Michael Schumacher et Pirelli ne s'améliorent décidemment pas et après les déclarations du septuple champion du monde, qui déclarait que les pneus Pirelli étaient "indécents", c'est le patron Paul Hembery qui lui a répondu dans...

Les relations entre Michael Schumacher et Pirelli ne s'améliorent décidemment pas et après les déclarations du septuple champion du monde, qui déclarait que les pneus Pirelli étaient "indécents", c'est le patron Paul Hembery qui lui a répondu dans la presse.

Le pilote Mercedes voulait avoir une nouvelle guerre des manufacturiers, comme au début des années 2000 entre Bridgestone et Michelin pour enfin avoir des pneus décents selon lui. Hembery ne s'en est pas laissé compter et a répondu au journal allemand Auto Moto und Sport.

"“Il souhaite cela car lorsqu'il y avait plusieurs manufacturiers, c'est lui qui en a profité le plus”" a déclaré le patron de Pirelli. Schumacher a remporté 4 de ses 7 titres lors de la guerre des manufacturiers, de 2001 à 2004, avec des pneus Bridgestone, avec qui Ferrari avait des relations privilégiées.

Paul Hembery ne s'est pas arrêté là et a déploré le fait que Schumacher s'attaque directement à Pirelli plutôt qu'à la FIA. "Nous ne faisons qu'adhérer aux règlements, qui ne sont écrits ni par Monsieur Schumacher, ni par Pirelli" a-t-il expliqué.

Le magazine allemand termine son article en déclarant que Pirelli et Schumacher ne sont visiblement pas amis.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités