La loi modifiée, Monza "sauvé"

Comme cela était évoqué la semaine dernière, le Sénat italien a adopté un amendement à la Loi de Stabilité du pays, qui aidera à assurer l’avenir du Grand Prix de Monza. 

Comme l’a rapporté la Gazzetta dello Sport, l’amendement adopté autorise désormais l’Automobile Club d’Italia à utiliser ses bénéfices publics pour financer le Grand Prix d’Italie. 

Auparavant, seul l’Automobile Club de Milan, dirigé actuellement par l’ancien pilote Ivan Capelli, pouvait agir de la sorte et utiliser ses fonds pour que la course se tienne à Milan, en comptant uniquement sur les revenus générés par la vente des billets. 

Avec ce changement dans la loi, l’investissement va être conséquent. En effet, aux 6 millions d’euros de budget de l’Automobile Club de Milan vont maintenant s’ajouter pas moins de 11,3 millions d’euros injectés par l’Automobile Club d’Italia. 

Ce changement déterminant va permettre aux organisateurs du Grand Prix d’Italie de trouver un accord final avec Bernie Ecclestone pour une reconduction du contrat de Monza avec la FOM, alors que celui-ci arrivait à échéance après 2016. La signature devrait intervenir en janvier, tandis que le président de l’Automobile Club d’Italia, Sticchi Damiani, a d’ores et déjà déclaré que le Grand Prix à Monza était "sauvé"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Autodromo Nazionale Monza
Type d'article Actualités
Tags calendrier, grand prix, italie, milan, monza