La météo pourrait être décisive pour l'attribution du titre

La pluie sera t'elle l'arbitre du championnat du monde 2008 ? C'est en tout cas ce que pense Martin Whitmarsh, président directeur général de McLaren F1

La pluie sera t'elle l'arbitre du championnat du monde 2008 ? C'est en tout cas ce que pense Martin Whitmarsh, président directeur général de McLaren F1.

D'après lui, les Grands Prix du Japon, de Chine et du Brésil pourraient se dérouler sous des conditions météorologiques délicates, comme ce fut le cas cette année à Silverstone ou à Monza.

D'ailleurs, l'écurie McLaren s'est montrée très performante lorsque la pluie est venue se mêler à la fête, ce qui pousse Whitmarsh à croire que son équipe dispose d'un avantage décisif pour l'attribution des titres mondiaux.

"Cette année a montré que Ferrari et nous-mêmes étions incroyablement proches, donc je pense que ce sera difficile pour l'une ou l'autre équipe de prendre un avantage décisif lors des quatre dernières courses."

"Les performances de la MP4-23 dans des conditions météorologiques inhabituelles pourraient s'avérer déterminantes," constate le britannique.

"Alors que Singapour reste une inconnue, je pense que nous avons toute l'expérience de courses sous la pluie au Japon, en Chine et au Brésil, donc nous nous sentons bien préparés. En ajoutant à cela l'incroyable talent de Lewis sous la pluie, nous avons toutes les raisons de nous sentir confiants. Nous serons prêts à exploiter les conditions les moins propices."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités