La mobilité de Kubica insuffisante pour la monoplace?

La réapparition récente de Robert Kubica au volant d’une voiture de rallye pose la question de savoir ce que le Polonais pourrait désormais faire pour un retour derrière un volant de façon régulière

La réapparition récente de Robert Kubica au volant d’une voiture de rallye pose la question de savoir ce que le Polonais pourrait désormais faire pour un retour derrière un volant de façon régulière. Car s’il a remporté la petite épreuve locale à laquelle il a pris part, RK est apparu sérieusement limité publiquement au niveau sa mobilité manuelle, et son succès ne demeure que de la poudre aux yeux dans une certaine mesure.

Le mouvement du bras droit de Kubica est ainsi très limité, particulièrement au niveau de l’épaule, comme on peut le constater sur de nombreuses vidéos de l’évènement. C’est pour cette raison, de son propre aveu, que le pilote s’est mis dans un habitacle de rallye plutôt que dans une monoplace, même de faible puissance, pour son retour-test à la compétition.

Ainsi, le retour de Kubica à bord d’un cockpit F1 semble de plus en plus improbable. La mobilité des épaules est indispensable pour se faufiler dans le cockpit, qui ne peut être que très peu adapté au pilote. Par ailleurs, Kubica a testé en toute discrétion pour Ford WRC, dans le cadre du développement de la Fiesta. Toutefois, l’auto était équipée d’une boîte séquentielle au volant pour les changements de rapports, suggérant que le Polonais n’affiche pas la condition nécessaire pour passer les rapports manuellement.

Quelques options pour reprendre la piste subsistent cependant : le DTM et de nombreuses catégories GT majeures (et endurance) proposent des habitacles fermés et une transmission séquentielle. C’est sans doute par là que l’on verra RK sous peu.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Type d'article Actualités