La mystérieuse peinture des Red Bull

partages
commentaires
La mystérieuse peinture des Red Bull
Par : René Fagnan
19 mars 2016 à 17:55

Lors des premiers essais libres du Grand Prix d’Australie 2016, la peinture mate des Red Bull RB12 a beaucoup fait parler d’elle.

Carrosserie Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec la protection de cockpit de type
La Red Bull Racing RB12 avec le logo Aston Martin
Felipe Massa, Williams FW38

Outre la disparition du violet d’Infiniti, le bleu nuit et le rouge du logo Red Bull sont désormais inscrits avec une peinture mate sur la carrosserie des voitures de Daniel Ricciardo et de Daniil Kvyat.

C’est alors que la machine à rumeurs s’est emballée, et que certains ont déduit de cette peinture avait surtout un effet aérodynamique.

Motorsport.com en a discuté avec un ingénieur du paddock. Celui-ci avoue qu’une telle peinture à granulation rugueuse, peut, en effet, avoir des effets aérodynamiques. En effet, cette rugosité permet de mieux maintenir la couche limite située tout près de la carrosserie, ce qui a pour effet de faciliter la pénétration dans l’air tout en réduisant la traînée.

Un effet minime

Tout cela est exact, mais dans la réalité, une telle peinture ne peut procurer qu’un gain infiniment réduit, quasiment nul. La traînée aérodynamique d’une voiture de F1 est générée par ses pneus et ses ailerons, pas par sa peinture. En fait, si vous désirez obtenir un véritable effet aérodynamique, il faudrait plutôt peindre le dessous du fond plat de la voiture, car c’est cette région qui génère presque tout l’appui de la voiture”, explique notre interlocuteur.

L’ingénieur belge Claude Rouelle, qui a œuvré en NASCAR dans le passé, nous a déjà confirmé qu’à une époque, certaines écuries de Sprint Cup peignaient le dessous des voitures avec une peinture à forte granulosité afin de générer des flux d’écoulement d’air très précis, ce qui augmentait l’appui aérodynamique des bolides.

Il semble que cette peinture spéciale Red Bull ait plutôt un but marketing. “Une peinture luisante reflète beaucoup le soleil le jour, et la luminosité des réflecteurs lors des Grands Prix organisés en nocturne”, poursuit notre ingénieur. “Ces reflets gênants rendent les logos des sponsors difficiles à distinguer, que ce soit pour les spectateurs, sur les photos ou à la télévision. Une peinture matte comme celle de Red Bull capte la lumière au lieu de la refléter. Il n’y a donc jamais de reflets gênants. D’ailleurs, pour cette raison, Williams est passé d’un blanc luisant à un blanc mat l’an dernier.”

Prochain article Formule 1
Mercedes se méfie de Ferrari pour la course

Article précédent

Mercedes se méfie de Ferrari pour la course

Article suivant

Jock Clear - "Je dois évoluer avec Ferrari"

Jock Clear - "Je dois évoluer avec Ferrari"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur René Fagnan
Type d'article Actualités