La présence de Toyota en F1 est assurée jusqu'en 2012

John Howett, directeur de Toyota, a nié que la firme nippone quitterait la Formule 1 si elle n'atteignait pas ses objectifs lors des deux prochaines saisons

John Howett, directeur de Toyota, a nié que la firme nippone quitterait la Formule 1 si elle n'atteignait pas ses objectifs lors des deux prochaines saisons.

Dans une interview accordée au journal italien la Gazzetta dello Sport, Howett a d'ailleurs précisé que la signature des accords Concorde assurait la présence de Toyota dans la catégorie reine du sport automobile jusqu'en 2012.

"Les rumeurs annonçant notre retrait du sport ont toujours été sans fondement. Ayant signé les Accords Concorde, nous sommes là jusqu'en 2012, au moins. Nous n'avons jamais reçu du Japon de date butoir à propos deux prochaines années."

Pourtant, Tadashi Yamashina a récemment déclaré : "Pour devenir plus compétitif il est plus important d’améliorer l’aspect organisationnel plutôt que de miser sur les capacités d’une seule personne. Mon travail est de mobiliser les ressources suffisantes pour y parvenir. On m’a donné deux ans de plus pour y arriver."

A travers ces mots, certains ont compris que le groupe japonais se désengagerait de la Formule 1 si les résultats obtenus s'avéraient décevants. Yamashina explique alors que cette interprétation est erronée.

"Mes propos ont été mal interprétés. Lorsque j'ai fait allusion à une échéance de deux ans pour obtenir des résultats, ce n'était pas un ultimatum. Je ne faisais pas référence à l'engagement de Toyota en F1, je parlais de la durée de mon mandat."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités