La presse espagnole s'interroge sur Alonso

Après le Grand Prix d'Australie, les commentaires circulaient déjà

Après le Grand Prix d'Australie, les commentaires circulaient déjà. Hamilton avait eu bien du mérite à être resté les trois quarts de la course devant son équipier double champion du monde. Petite phrase innocente, mais qui avait eu pour don de chatouiller l'ego du pilote espagnol.

Or à l'issue de Bahreïn, force est de reconnaître qu'Alonso va devoir se retrousser les manches s'il veut rester le maître de maison. En Espagne, la presse va plus loin en spéculant que leur compatriote en est déstabilisé.

D'autant que Martin Whitmarsh, l'un des responsables de McLaren, a indirectement versé de l'huile sur le feu en déclarant que rien ne s'opposait à ce que Lewis devienne le meilleur pilote de tous les temps.

Un tel commentaire ne dessert pas Alonso qui est considéré comme le meilleur pilote actuel maintenant que Schumacher est parti.

Preuve de l'agacement d'Alonso, des journalistes espagnols lui on demandé s'il se sentait assez soutenu par son équipe, ce à quoi il a répondu : "c'est une question que vous devriez poser à Ron Dennis."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Whitmarsh
Équipes McLaren
Type d'article Actualités