La RB4 est apte à courir, mais sera surveillée

Les responsables de l'écurie Red Bull Racing ont été convoqués vendredi soir par les commissaires de la FIA afin qu'ils expliquent l'incident survenu sur la monoplace de David Coulthard pendant les essais libres 3

Les responsables de l'écurie Red Bull Racing ont été convoqués vendredi soir par les commissaires de la FIA afin qu'ils expliquent l'incident survenu sur la monoplace de David Coulthard pendant les essais libres 3.

En passant sur un vibreur et en empruntant une zone de dégagement, la suspension avant droite de la RB4 s'est cassée et la voiture de l'écossais a fini sa route dans un bac à graviers. Entre temps, l'autre suspension avant a cédé.

Ce n'est pas la première fois que la Red Bull se disloque complètement puisque l'accrochage avec Felipe Massa à Melbourne avait sérieusement endommagé la RB4.

Red Bull et la FIA se sont donc expliqués et la fédération considère que tout est en ordre au niveau de la RB4. Par conséquent, l'article 2.3 du règlement, qui stipule que "les commissaires de course peuvent exclure un véhicule dont la construction est jugée dangereuse", ne sanctionnera pas l'écurie autrichienne.

"Ayant reçu un rapport écrit de Red Bull Racing et un rapport verbal du délégué technique qui a inspecté la suspension avant de la Red Bull, les commissaires n'ont pas l'intention de prendre les sanctions prévues par l'article 2.3 du règlement technique de la Formule 1. Cependant, nous garderons un oeil sur tout cela durant le reste du week-end," précise un communiqué de la FIA.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes David Coulthard , Felipe Massa
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités