La semaine type d'un ingénieur F1 (2/3)

Le weekend de Grand Prix n'a pas encore débuté, mais toute l'équipe est déjà sur le pied de guerre depuis plusieurs jours

Le weekend de Grand Prix n'a pas encore débuté, mais toute l'équipe est déjà sur le pied de guerre depuis plusieurs jours. Vient désormais le temps de passer à l'action en piste...

Les pilotes arrivent le jeudi, vers l'heure du déjeuner, et nous passons en revue les paramètres tels que le choix des pneus, ou les conditions météo pour le weekend de course”, explique l'ingénieur course en chef de McLaren Mercedes.

Il est important de définir quel sera le niveau de performances approximatif de l'auto durant la course selon nombre de situations. Le vendredi est la journée des essais libres. Les essais libres 1 sont généralement dédiés au développement de nouvelles pièces, comme les essais privés sont interdits en cours de saison.

Les essais doivent être efficaces. Les pilotes appréhendent les niveaux de performance de la machine dans sa globalité et plus particulièrement le comportement des pneus et la traction de la monoplace. Les compléments d'informations apportés par les pilotes permettront de mettre au point les réglages de façon encore plus précise.

C'est le moment clé pour comprendre les nouveaux développements, poursuit Prew. “La seconde séance d'essais libres est celle lors de laquelle le weekend de course débute réellement. Nous faisons des tours avec les pneus prime et option, et collectons les données nécessaires. Le vendredi soir est généralement une longue soirée de travail. Il est fréquent de travailler jusqu'à minuit. Il faut en moyenne 9 heures pour préparer la monoplace pour les qualifications et la course”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités