La semaine type d'un ingénieur F1 (3/3)

Le weekend de Grand Prix est désormais bien entamé

Le weekend de Grand Prix est désormais bien entamé. La pression des résultats est à son comble, et c'est tout le travail des mois précédents et de la semaine en cours qui porteront ou pas leurs fruits lors de la sacro-sainte épreuve des qualifications.

“Le samedi est la journée des qualifications. Les essais libres 3 de la matinée sont complètement dédiés à cet objectif, et à mettre en place les ajustements nécessaires pour la stratégie et les choix pour la course”, explique Phil Prew, de l'équipe McLaren.

Le dimanche, il s'agit de mettre au point les dernières préparations et d'attendre pour essayer d'anticiper ce qu'il va se passer. Il arrive que la charge de travail et de pression soit plus importante à un moment ou à un autre du weekend si le moindre incident se produit durant l'une ou l'autre des séances et qu'un pilote endommage par exemple sa machine”.

McLaren n'est jamais à cours d'informations venant de toutes parts.

Pour la stratégie, nous avons différentes sources, parmi lesquelles une équipe basée à Woking (Grande-Bretagne), avec qui nous sommes en contacts constants, et nous recevons bien entendu énormément d'informations de la part des pilotes sur le comportement des autos. Cela nous permet de savoir sur quoi mettre l'accent et d'apporter une interprétation sur leurs descriptions brutes. Le reste ne s'achète pas, toute la meilleure préparation du monde n'est rien sans un peu d'expérience de la piste”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités