La situation des pilotes chez Red Bull selon Horner

En tête du Championnat Pilote avec Sebastian Vettel, et du Championnat Constructeur, l'écurie RedBull reste confortablement installée au sommet des classements

La situation des pilotes chez Red Bull selon Horner
En tête du Championnat Pilote avec Sebastian Vettel, et du Championnat Constructeur, l'écurie RedBull reste confortablement installée au sommet des classements. Bien que ce début de campagne ai été couronné de succès, en Malaisie et à Bahreïn, des doutes sont apparus, concernant à la fois les pneus, et les pilotes. Christian Horner, directeur de l'équipe, s'exprime à ce sujet dans une interview au site officiel de la Formule 1. “Les frictions entre coéquipiers sont là depuis quelques années maintenant, il n'y a rien de nouveau. Nous avons deux pilotes compétitifs et affamés qui se pousseront jusque dans les limites. Mais cette association a abouti à trois championnats constructeurs pour nous.” En Malaisie, les "frictions" ont pris une toute autre tournure, en mêlant consignes d'équipe, rivalité et orgueil. “Lors de cette course, notre attention était d'avantage portée sur les pneus que sur nos pilotes à la lutte, comme cela est déjà arrivé de nombreuses fois par le passé. Nous avons travaillé dur pour obtenir ces 43 points, avec des pneus à un niveau critique. Avec ce que nous avons appris tout au long du week-end concernant les pneus, les ingénieurs ont proposé de préserver nos monoplaces pour la fin de la course.” explique Horner “Nous avions demandé de ne pas pousser les pneus et les monoplaces dans leurs derniers retranchements, et ainsi protéger la position dans laquelle nous étions, c'est à dire un doublé. Il y a eu beaucoup de discutions entre les deux pilotes, et notamment sur le désir de Sebastian de gagner cette course.” “Il n'était pas possible de leur demander de changer à nouveau de position. En 2011 à Silverstone, c'était le cas contraire. Ce sont donc des choses qui arrive quand on a deux aussi bons pilotes. Il vont se battre l'un contre l'autre, il l'ont déjà fait, et ils savent qu'ils ne doivent pas s'accrocher, et ce pour toute l'équipe. Une bonne entente entre coéquipiers est très importante pour le succès d'une équipe. À un moment de la saison, un équipier modèle aiderait volontiers l'équipe à remporter les deux titres. Le même scénario n'est donc visiblement plus possible chez Red Bull. Et les trophées pourraient bien être attribués à d'autres... “Il n'y a pas que nos deux pilotes qui se battent pour le titre, nous savons que nous avons de sérieux concurrents comme Fernando (Alonso), Kimi (Raïkkönen), et les deux pilotes Mercedes. Alors nous ne nous fixons pas à notre seule paire de pilote, la vraie compétition se trouve en dehors de l'équipe.” “Pendant les quatre dernières années, nous avons donné à nos pilotes la même opportunité de se battre pour le titre, avec le même équipement. Il s'agit de ce qu'ils font sur ​​la piste et inévitablement une hiérarchie naturelle émerge au cours de la saison. La Malaisie a été le Grand Prix du 13ème doublé de la paire Vettel-Webber. Ce qui signifie qu'il s'agit du tandem de pilote le plus performant ces dernières années. Il ne passeront pas Noël ensemble, mais ils se parlent encore, surtout pour développer la voiture.” assure le Britannique. Chez Red Bull, un pilote semble être comme chez lui, il s'agit de Sebastian Vettel. Quant à Mark Webber, ce dernier à toujours été en retrait, surtout au niveau de ses chances de l'emporter. “Nous donnons les mêmes chances à Mark, comme nous l'avons fait ces dernières années. C'est à lui de se battre sur la piste. N'oublions pas 2010, nos deux pilotes se battaient pour le championnat jusqu'à la dernière course. Les deux ayant la possibilité de gagner le championnat.” rappelle Horner. Suite à l'incident de Sepang, beaucoup de voix se sont élevées pour dénoncer le comportement de Vettel ou encore les consignes d'équipe de Red Bull. Peu après, des rumeurs concernant un départ de Webber à la fin de l'année sont également apparues. Si Vettel est bien parti pour rempiler, la situation de Webber est un peu plus floue. “Il est trop tôt pour parler de cela maintenant, nous verrons plus tard d'ici la fin de l'été, on ne prévoit rien pour l'instant. Dans tous les cas, Sebastian n'a pas son mot à dire, il a l'esprit sportif et n'a jamais fait pression sur l'équipe pour que les choses tournent à son avantage. Nous voulons les deux meilleurs pilotes dans nos monoplaces. S'ils viennent de Toro Rosso, formidable! Cela veut dire qu'il progressent vite, mais nous faisons tout pour avoir les deux meilleurs pilotes disponibles.” conclut le team principal. Quoi qu'il en soit, la saison 2013 ne fait que commencer. Le fait est que Red Bull domine actuellement les championnats constructeurs et pilotes, et ce malgré les critiques et les incidents en interne. Les choses vont probablement évoluer dans un sens ou dans l'autre, au fur et à mesure que la saison avance. Mais une chose est sûre, et Christian Horner l'a bien rappelé, il est actuellement trop tôt pour juger.
partages
commentaires
Ils ont connu la F1 puis ont tenté le DTM (2/3)
Article précédent

Ils ont connu la F1 puis ont tenté le DTM (2/3)

Article suivant

Mercedes favorite à Monaco ?

Mercedes favorite à Monaco ?
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021