La stratégie pneus au coeur du GP de Montréal

Pirelli n'aura pas pu faire rouler autant que souhaité ses gommes prototypes disponibles uniquement pour la journée de vendredi

Pirelli n'aura pas pu faire rouler autant que souhaité ses gommes prototypes disponibles uniquement pour la journée de vendredi. Ces mediums, disponibles pour le train arrière uniquement, disposent d'une construction différente, devant réguler les possibles problèmes de délamination en course. Le fournisseur italien va se pencher sur les données collectées avant de peut-être soumettre l'introduction de ces enveloppes au vote des teams pour le reste de la saison.

“La pluie matinale a fait que les pilotes n’ont pas vraiment pu prendre leurs marques avec la nouvelle construction arrière autant que souhaité, mais les premiers retours furent positifs”, insiste Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport. “Nous allons analyser beaucoup de données sur cette construction ces prochains jours avant de tirer des conclusions définitives, mais ne nous attendons pas à ce qu’il s’agisse d’un grand changement”.

Hembery tient à rassurer une nouvelle fois quant au fait qu'une telle introduction n'aurait pas d'incidences sur la hiérarchie en place pour la façon d'exploiter les enveloppes par les équipes.

Il ne s’agit que d’une altération mineure afin de nous assurer qu’aucun des précédents phénomènes de délamination (n’ayant aucun impact sur la sécurité) ne se reproduise, et sans affecter les caractérisés fondamentales de performance et de durabilité des pneus”.

Le Canada est toujours l’un des circuits les plus exigeants avec les enveloppes, en raison de la nature de la piste et des gros freinages, plaçant beaucoup de chaleur sur les pneus.

Les conditions d'hier pourraient bien être représentatives de ce qui sera vu en course, avec environ 17°C dans l’air et en piste.

Nous avons assisté à une bonne durabilité et à de bonnes performances des deux mélanges jusqu’à présent, avec peu de graining en dépit des faibles températures. Il est difficile de faire des prédictions concernant le nombre d’arrêts à ce stade en raison du fait que la piste est encore peu gommée, et qu’il y beaucoup de variables ici, mais nous avons assisté à de longs runs en supertendres en essais, sans chute de performance significatrice. Il s’agira donc certainement du pneu utilisé en qualifications”, conclut le Britannique.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités