La superlicence des pilotes en jeu en cas de boycott

Le grand patron de la F1, Bernie Ecclestone, a tenu à mettre en garde les pilotes à propos des rumeurs de boycott du Grand Prix après les problèmes survenus sur les pneumatiques durant la course à Silverstone

Le grand patron de la F1, Bernie Ecclestone, a tenu à mettre en garde les pilotes à propos des rumeurs de boycott du Grand Prix après les problèmes survenus sur les pneumatiques durant la course à Silverstone.

Si les pilotes boycottent la course, cela n'aidera pas à résoudre les problèmes plus rapidement et ils pourraient perdre leur superlicence”, prévient Ecclestone dans les colonnes du journal allemand Die Welt.

Je peux comprendre leur position”, ajoute-t-il. “Ce n'est pas ma vie ou celle de Pirelli qui est en jeu, mais il a une grande différence entre penser à quelque chose et aller jusqu'au bout.

Un manufacturier de pneu, peu importe son nom, ne peut pas développer des pneus fiables s’il ne peut pas les tester correctement”, précise le Britannique, qui garde une attitude bienveillante vis-à-vis de Pirelli.

Ecclestone n'hésite d'ailleurs pas à comparer les incidents de Silverstone 2013 à Imola 1994 : “A Imola ce fut très triste, mais ça a permis de sauver beaucoup de vies après. Maintenant, c’est la même chose avec le problème de pneus. Dieu merci, personne n’a été blessé, mais nous devons rapidement tirer les leçons des ces évènements. C’est le seul point positif de cette affaire.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités