La "Tilke Touch", une vraie signature architecturale

En portant son attention sur l’environnement des circuits passés par la table à dessins d’Hermann Tilke, on trouve toujours quelques détails inspirés de l’architecture locale

En portant son attention sur l’environnement des circuits passés par la table à dessins d’Hermann Tilke, on trouve toujours quelques détails inspirés de l’architecture locale. Une touche personnelle chère à l’Allemand. C’est par exemple le cas en Corée, où l’une des passerelles enjambant la piste fait référence aux édifices asiatiques traditionnels.

En intégrant ces signes distinctifs à des pistes au sommet de la modernité, Tilke veut avant tout qu’il soit possible d’identifier le lieu dans lequel elles sont construites. "Nous voulons que les spectateurs et téléspectateurs comprennent tout de suite où ils se trouvent. A Sepang, nous avons ces deux fleurs d’eucalyptus aux deux extrémités. C’est une marque de fabrique", raconte l’architecte de la Formule 1.

Bien sûr, il n’est pas toujours évident de combiner architecture traditionnelle et fonctionnalité dans un bâtiment moderne. Mais il y a toujours une solution pour rendre hommage au pays hôte d’un circuit. "Nous essayons aussi d’intégrer au maximum des éléments de l’architecture locale dans nos édifices. Quelquefois, ce n’est pas facile car, évidemment, nous faisons cela d’une manière moderne, stylisée. C’est plus une extrapolation qu’une imitation. A Shanghai, nous avons pensé les réceptifs des écuries comme un village sur pilotis, mais c’est d’abord un arôme à même d’apporter un parfum, une saveur", confie-t-il pour terminer.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités