Formule 1
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
84 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
98 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
105 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
119 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
133 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
161 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
168 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
182 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
189 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
203 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
224 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
238 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
252 jours

L'affaire du double diffuseur, la leçon de Mosley à McLaren et Ferrari

partages
commentaires
L'affaire du double diffuseur, la leçon de Mosley à McLaren et Ferrari
Par :
Traduit par: Benjamin Vinel
3 janv. 2016 à 08:55

Selon Adrian Newey, l'affaire du double diffuseur en 2009 représentait davantage la volonté de Max Mosley, alors président de la FIA, de donner une leçon à Ferrari et à McLaren, que l'intelligence de Brawn GP.

Lewis Hamilton, McLaren Mercedes, Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Max Mosley, FIA Président
Max Mosley, FIA Président
Le diffuseur arrière de Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Heikki Kovalainen, McLaren Mercedes & Jenson Button, Brawn GP
Heikki Kovalainen, McLaren Mercedes devant Jenson Button, BrawnGP
Rubens Barrichello, BrawnGP devant Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Le diffuseur arrière de Brawn GP
Adrian Newey, Red Bull Racing

Brawn avait fait sensation en début de saison, et provoqué les protestations de ses rivaux, avec une nouvelle voiture disposant d'un double diffuseur radical.

À l'époque, la FOTA (Association des Équipes de Formule 1) tentait d'asseoir son autorité sur la discipline. Or, l'affaire du double diffuseur avait mené à des tensions de plus en plus vives entre les écuries qui en disposaient d'un côté, et les autres.

Selon Newey, il s'agit d'une affaire qui a été exploitée avec ruse par Mosley, qui avait déclaré le double diffuseur légal pour aller à l'encontre des fers de lance de la FOTA, Ferrari et McLaren, qui ne disposaient pas de cette technologie.

Dans une interview exclusive avec Motorsport.com, Newey a déclaré : "La voiture 2009 représentait un gros changement de réglementation. Il y a évidemment eu des débats sur le double diffuseur, parce qu'en fin de compte, savoir s'il était légal ou non ne relevait pas d'une décision technique."

"C'est juste le fait qu'à l'époque, Max Mosley voulait donner une leçon à Ferrari et McLaren. Et parce qu'ils n'avaient pas le double diffuseur, il a dit que c'était légal parce qu'il voulait les mettre en difficulté."

Red Bull a dû repenser son concept

Tandis que l'affaire se focalisait sur Brawn et les riches équipes rivales, Newey souligne que Red Bull a également dû repenser son approche lorsque le double diffuseur a été déclaré légal.

"Malheureusement, nous ne l'avions pas, et nous nous sommes longtemps demandé si c'était légal ou non. Nous avons laissé les instances dirigeantes prendre une décision durant l'hiver et il a été déclaré légal, ce qui nous a mis en difficulté."

"Mais c'est ce qui a permis à Red Bull de progresser. La RB5 a été la base des Red Bull sacrées championnes."

Moins de liberté technique

Selon Newey, la réglementation technique F1 de plus en plus restrictive empêche la présence d'idées radicales telles que le double diffuseur.

"Je pense que j'ai apprécié la variété des changements," commente Newey, évoquant ses années passées dans la catégorie reine du sport automobile. "En repensant aux années 1970, la priorité était certainement l'effet de sol et à la fin des années 1970, on avait ces voitures très différentes les unes des autres."

"Le but était évidemment d'essayer différentes idées, mais on n'avait pas les moyens de vraiment comprendre ce qu'elles faisaient, donc parfois, ça marchait, et parfois non. C'était génial d'avoir cette liberté même si parfois, c'était frustrant de ne pas comprendre."

"Maintenant, c'est l'inverse : nous avons une énorme quantité de ressources en termes de nombre d'ingénieurs, d'outils de simulation, de soufflerie, etc. Donc il y a certainement un niveau de compréhension élevé, mais nous avons une réglementation très restrictive, donc c'est difficile de faire quelque chose de très différent."

Article suivant
Minardi - "400M€ et 1000 personnes pour deux voitures, c'est absurde!"

Article précédent

Minardi - "400M€ et 1000 personnes pour deux voitures, c'est absurde!"

Article suivant

Button souhaite voir Honda émuler Ferrari

Button souhaite voir Honda émuler Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Darshan Chokhani