Laffite doute du retour de la F1 à Magny-Cours

Malgré différentes tentatives, la France n'a toujours pas retrouvé sa place dans le calendrier du Championnat du Monde de Formule 1

Malgré différentes tentatives, la France n'a toujours pas retrouvé sa place dans le calendrier du Championnat du Monde de Formule 1. Depuis 2008, il n'y a plus eu aucun Grand Prix sur le sol français, au grand dam de tous les passionnés de sport automobile.

Pour Jacques Laffite, qui a disputé 176 Grands Prix et remporté six victoires entre 1974 et 1986 en Formule 1, le retour de la catégorie reine du sport automobile dans l'Hexagone ne peut se faire sans le soutien des politiques.

"Je doute que la Formule 1 revienne à Magny-Cours", explique Laffite dans les colonnes du Journal du Centre. "Si la région ne le désire pas, il est impossible d'organiser le Grand Prix."

Selon Laffite, la France devrait s'intéresser à ce qui se fait à l'étranger et notamment au Canada pour travailler sur son retour au calendrier du Championnat du Monde de Formule 1. Les retombées économiques étant plus qu'importantes, avoir un Grand Prix de F1 devrait être une obligation pour la France.

"Je pourrais comparer la situation à celle du Canada. Lorsque le Grand Prix n'a pas eu lieu pendant une année, Montréal a perdu 92 millions. La Formule 1 est un événement sportif qui rapporte beaucoup d'argent."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jacques Laffite
Type d'article Actualités