Norris : "Éviter de subir le même sort" que Vandoorne

Après deux saisons en Formule 1 chez McLaren, Stoffel Vandoorne a perdu son baquet en raison de performances décevantes. Son remplaçant Lando Norris compte tirer des leçons de cet échec.

Norris : "Éviter de subir le même sort" que Vandoorne

Le parallèle entre la trajectoire de Stoffel Vandoorne et celle de Lando Norris est édifiant. Le Belge était membre du programme de jeunes pilotes McLaren depuis quatre ans lorsqu'il a été titularisé en Formule 1 et était alors considéré comme une future star de la discipline en raison de ses excellents résultats dans les catégories inférieures, ayant notamment dominé le GP2 de façon inédite. Ces deux dernières années, la carrière de Vandoorne semble toutefois s'être fracassée sur un roc nommé Fernando Alonso, si bien que le pilote de 26 ans ne paraît pas en mesure de se maintenir sur la grille de départ en 2019.

Lire aussi :

Protégé de McLaren depuis le début de l'année 2017, Lando Norris dispose également d'une excellente réputation après être sorti victorieux de tous les championnats qu'il a disputés à temps plein en monoplace. Tout comme Vandoorne ces deux dernières saisons, il devra composer avec une monoplace qui ne sera probablement pas en mesure de jouer les avant-postes ; faire ses preuves sera néanmoins indispensable, d'autant qu'il fera ses débuts en Formule 1 à un stade plus précoce que son aîné (à 19 ans contre 25, et avec une seule saison d'expérience dans une antichambre de la F1 contre quatre pour Vandoorne, qui a couru en FR3.5, en GP2 et en Super Formula).

 

Photo de:

 

Photo de:

"Bien sûr, je vais essayer d'apprendre tout ce que je peux de Stoffel et de l'équipe quant aux raisons pour lesquelles ils ne l'ont pas trouvé suffisamment bon, celles pour lesquelles ils pensent que je peux faire mieux, ce que je peux faire pour progresser ou ce qu'ils peuvent faire pour m'aider à progresser", déclare Norris avec humilité. "Ils comprennent bien davantage ce qui doit être fait pour que Carlos [Sainz, son futur coéquipier chez McLaren] et moi progressions et montrions ce dont nous sommes capables."

"Stoff, à mes yeux, est un super bon pilote. Sûrement meilleur que la plupart des autres pilotes sur la grille. Être confronté à Fernando pour ses débuts en Formule 1 quand McLaren est probablement au pire niveau de son Histoire, ce n'est pas facile quand on vient de championnats où on peut être dans d'excellentes équipes et toujours se battre pour la victoire, avant de rejoindre une catégorie où il y a tant de bons pilotes. Il n'a pas été lancé dans le grand bain mais dans l'océan. Tout ce que je peux apprendre de ce qu'il n'a pas suffisamment bien fait, de ce qu'il a très bien fait, les essais libres où j'ai appris à ses côtés : tout cela peut m'aider à éviter de subir le même sort."

McLaren "a besoin de deux jeunes pilotes"

Il n'est pas un secret que McLaren est dans une passe difficile. Déjà vingt ans depuis le dernier titre constructeur (Norris n'était pas né !), dix depuis l'ultime couronne chez les pilotes, six depuis la dernière victoire, quatre depuis l'ultime podium. Adopter les unités de puissance Renault n'a pas permis à l'écurie basée à Woking de retrouver les avant-postes comme elle s'y attendait. Dans un tel contexte, il était crucial selon Norris de recruter des jeunes loups capables de tolérer une absence de succès momentanée.

"Je crois que McLaren a besoin d'un nouveau départ", poursuit l'Anglais. "Je pense que l'équipe a besoin de deux jeunes pilotes qui sont d'accord pour dire que gagner n'est pas impératif lors de leurs deux premières années au sein de l'équipe. Je pense que c'est très réaliste pour Carlos et moi. Nous n'allons pas gagner l'an prochain. Probablement pas l'année suivante. Il va falloir quelques années pour revenir là où nous devrions être."

 

Photo de:

 

Photo de:

"J'ai envie de dire que je suis meilleur que les autres pilotes, mais je dois encore le prouver, que ce soit contre Carlos ou en général l'an prochain. J'espère que tout ce que je ferai sera suffisamment bon, car je ne veux pas [seulement] être avec McLaren, je veux gagner avec McLaren. C'est un projet à plus long terme que d'être simplement dans l'équipe pendant un an."

Le championnat F2 :

Norris conclut : "L'année va être dure pour McLaren, nous n'allons pas gagner. Probablement pas nous battre contre Ferrari et Mercedes. Mais j'aimerais dire que nous pourrions faire un pas en avant par rapport à maintenant. Il va principalement falloir progresser au fil de l'année et, comme je l'ai dit, développer la voiture pour les prochaines saisons afin d'être encore meilleur et peut-être commencer à se battre pour le podium, par exemple. Il sera bien plus facile de dire quelque chose en essais de pré-saison quand nous saurons où nous nous situerons en tant qu'équipe. Jusque-là, il s'agit de progresser par rapport à notre position actuelle."

partages
commentaires
La FIA prépare un meilleur Halo pour 2021
Article précédent

La FIA prépare un meilleur Halo pour 2021

Article suivant

Comment le plan de bataille de Ferrari s'est effondré à Monza

Comment le plan de bataille de Ferrari s'est effondré à Monza
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021